retour accueil                   retour nos ancêtres                            retour généalogie Lampron

                                                                  Notre ancêtre Jean Laspron-Desfossés-Lacharité
                                                                                                                    
par Jocelyne Nicol-Quillivic 2010
                                                                                                 


L'ancêtre le plus éloigné que nous connaissions est le grand-père charitois de notre Jean Laspron émigré au Québec et venu y prendre racines.

Son grand-père est Jehan Laspron époux de Marguerite Fiteau qui se sont mariés à La Charité sur Loire aux environs de 1589. Ils eurent 11 enfants de 1590 à 1614 tous nés en la paroisse St Jacques de La Charité sur Loire : Jacquette, Françoise, Jeanne, Anne, Pierre , François, Marie, Jean, Estienne, Jacques et Louis.(voir les adtes de baptême dans la page de généalogie.
Le père de notre ancêtre est Jean Lesperon né en mai 1611à La Charité sur Loire et il avait un frère jumeau Estienne. Jehan était praticien et comme le souligne le SGCF c'était un boulanger. Il épousa Marguerite Labi vers 1630 à La Charité sur Loire. J'écris Labi, mais sur l'acte de naissance que j'ai de l'un de leurs enfants elle est écrite Labige.

Jean Lesperon et Marguerite Labi eurent 10 enfants tous nés à La Charité sur Loire entre les années 1631 et 1648. Ce sont : Anthoine, Jehanne, Jacquette, Marie, Jean, Charlotte, Marguerite, Nicolas, Claude, Jean.

 


  La Charité sur Loire gravure du XVIIè siècle
www.stjoan-center.com/ Album/part47.html.
 

 
  L'An de Notre Seigneur Mil six cent trente sept le dix neuvième jour de janvier fut baptisé par moi Vicaire de Lesglise paroissiale de St Jacques de la Charité, Jehan fils de Jehan Lesperon praticien et de Marguerite Labiye Son parrin Jehan Viemon marchand voiturier puis de sa marrinne Marie gaignon femme de Maitre Pierre [Gigand]  [.........]
[...] tion du [....] [....] HRouzaud vicaire              Viemon                  marie gaignon

Aimable transcription de Benoît Laliberté
 

   Régiment de Carignan avec son étendard

Notre ancêtre faisait parti de la Compagnie de la Fouille commandée par Jean Maurice Philippe Vernon de la Fouille.ls étaient à bord du navire «  Le Saint-Sébastien » de tonnage de 250 tonneaux, 26 à 28 canons. sous le commandement de Sieur  Dupas de Jeu  pour aller à Québec Départ de La Rochelle le 24/05/1665. Nature des passagers : 200 soldats. Régiment de Carignan, Cies : La Fouille, De Laubia, St Ours et  Dugué ainsi que le  Gouverneur Daniel De Rémy de Courcelles et  L’Intendant Jean Talon. Ils arrivent à Québec le 12 septembre 1665.après 117 jours de traversée.(DBC, 1 : 630)

Le navire s'était arrêté à Gaspé où Jean Talon et Rémy de Courcelles avaient fait prendre du minerai de plomb.
La Compagnie de la Fouille, rassurait et apportait la sécurité aux habitants de Trois Rivières en patrouillant les abords, aidant les habitants à labourer leurs terres et à faire la moisson. Ils ont par contre souffert énormément pendant leur campagne qui dura 2 ans contre les Iroquois. Certains soldats se sont portés volontaires pour rester et s'installer dans la colonie.  Des promesses de terre et d'argent leur furent proposés. Voici ceux qui de la Compagnie de La Fouille décidèrent d'accepter ces propositions :
Le sieur de Manereuil enseigne, qui devint le premier seigneur de Rivière du Loup, Christophe Février dit La Croix , La Reverdia, Jean Letellier dit Lafortune, St.Germain, Des Fontaines, St. Amand, Villefaignan,
Jean Laspron dit La Charité, La Barre, Germaneau, Maisonseule, Paul Guyon dit La Tremblade , Du Bois, Villefroy, Esmardit, La Rivière, Laforest, Beaulieu, Lamontagne, L'Orange, Bouteboüilly, Le petit Breton, St. Aman, Lafontaine, Pierre Brunion dit La Pierre, Jean Le Niay, Jean-Baptiste Charon dit Laferiere, Jean Cherlot dit des Moulins, Lafontaine Milon, La Noiray, LaCroix, Lafortune, Jean Paladeau dit St.Jean , La Pensée, François Leroux dit LeCardinal.
 

En 1669, le 28 août Jen Laspron-Lacharité achète de Marin Richard dit Lavallée une concession de deux arpents de front du fleuve sur 40 de profondeur dans la seigneurie de Champlain. Une fois bien installé, il se rend à Québec où les Filles du Roy arrivent par centaines. Jean Laspron dit Lacharité se présente chez le tabellion Romain Becquet le 4 octobre 1669 pour signer son contrat de mariage avec une fille du Roi,
Anne-Michelle Renault fille de feu Jean Renault et de Jeanne de St Amour de Saumur 49, Maine et Loire France. Anne-Michelle avait déjà passé un premier contrat de mariage, annulé par la suite, avec Jean Mérienne le 23 septembre 1669.. Elle apportait des biens estimés à 400 livres plus un don de 50 livres du Roi.

                            

Les Laspron devenus champlenois, n'ont vécu à la Seigneurie de Champlain que très peu de temps et c'est certainement là qu'est née leur première fille.
Leur fils ainé Jean-Baptiste  est né en 1673 à Nicolet et ils habitaient dans la seigneurie de la rivière Cressé. La rivière Nicolet a eu plusieurs noms dans le passé , "Du Pont", Du Gua" Moëtte", "Laubia"  et Cressé avant de devenir Nicolet . Ce nom vient d'un autre de mes ancêtre,
Jean Nicolet qui a été à l'emploi de la Compagnie des Cents Associés au poste de Trois-Rivières entre 1635 et 1642. A ce moment, notre ancêtre faisait la traite des fourrures, ce qui rapportait beaucoup. De 1677 à 1688, notre ancêtre contracte beaucoup d'emprunts devant plusieurs notaires et il peine à rembourser. En 1679, il est poursuivi en justice par Louis Manitouaki Kouick et Michel Desrosiers qui lui réclament une somme au nom de la veuve de monsieur Artault.

En 1681 nous les retrouvons sur le recensement. Jean est dit âgé de 36 ans que son épouse en a 30, et qu'ils ont quatre enfants : Marie-Anne, Jean-Baptiste, Marguerite et Pierre. Ils possèdent un fusil, une vache et exploitent 5 arpents de terre
Sources Benjamin Sulte Histoire des Canadien Français vol 5 p89

Rivière Nicolet
 
http://www.mddep.gouv.qc.ca/regions/region_17/portrait.htm

   

Ancienne terre de Jean LASPRON
occupée en 1987 par Monsieur Rousseau Albert

Photo de Monsieur Benoît Lacharité
Avec nos chaleureux remerciements

   
Vers 1693, les Laspron ont eu un pied à terre dans le bourg de Trois-Rivières. René Robineau, seigneur de Bécancour leur concède un emplacement sis au bas du Platon.

Il décèdera sous le nom de Lacharité à l’Hôtel-Dieu de Québec le 15 juillet 1692 après une quinzaine de jours d’hospitalisation, suite  à des blessures pendant des escarmouches avec les Iroquois comme en attestent les registres de l’Hôtel-Dieu.

Anne-Michelle son épouse elle vivra encore 15 ans et décèdera le 25 décembre 1714 à l'âge de 63 ans Elle laisse à l'administrateur de la Seigneurie de Nicolet une terre qu'elle tenait de lui .

Tous les Lampron, les Lacharité, les Défossés et les Geoffroy du Canada comme des Etats-Unis descendent de Jean Laspron et Anne Michelle Renault

 Voir nos sources

                                                                                                Trois-Rivières vers 1700

Aquarelle de James Pichy

haut de page