Accueil           Les Corsaires

LES CORSAIRES DE LA MANCHE
par Henri Yon

CHRONOLOGIE DES PRISES EN MER DE MANCHE

LISTE NON EXHAUSTIVE
 

   
 

Combat de la Confiance commandé par Surcouf contre le Kent
Peinture de Ambroise Louis Garneray

 

DATE

NOM du CORSAIRE ou EVENEMENT

PRISE

08/11/1672

LA FRANCOISE ,80 Tonneaux, 3 canons, 55 hommes d’équipage,armateur Jacques de LONLAY Sieur de la VARENGERE, capitaine Pierre JALLOT Sieur de RANTOT accompagné de son frère le Chevalier de BAUMONT son lieutenant, prend au large d’OMONVILLE une Frégate Hollandaise arborant le pavillon Français afin de tromper les bâtiments ennemis.

LA LOUISE ou la LUOISE venait de MILDEBURG, sous la direction du Capitaine Franck JACOB et était chargée d’armes diverses (mousquets, coutelas, pistolets, armes d’abordage et piques.)

1673

LA FRANCOISE,  est commandée par Pierre JALLOT Sieur de RANTOT
 

,

1673

LA SUZANNE, Frégate de 30 Canons armée et commandée par Pierre JALLOT Sieur de RANTOT
 

LE  MODELE, rançon 2000 livres.

1676

LA SUZANNE, commandée par Pierre JALLOT Sieur de RANTOT
 

LE CYGNE, LE FLEUR DE MAI, LE GUILLAUME 

1676

LE POSTILLON commandé par Henri Robert, chevalier de RANTOT.

LA GRANDE ELISABETH
 

1676

L’HEUREUSE commandée par Jean Sieur d’OUVILLE et Adrien Chevalier de BEAUMONT

LE SAMUEL
 

1676

SOCIETE CORSAIRE composée de LANOUE COFFIN, LAPORTE CAUSSIN et les frères JALLOT de BEAUMONT faisaient partie (nom des bateaux non cités)
 

LE DRAGON VERT – LA PETITE ELISABETH

1693 (10/07)

LA FLATTEUSE, longue barque, capitaine GRATON.

GUILLAUME et JEAN, barque de JERSEY commandée par Abraham ARONDEL de JERSEY et armée par Guillaume BOUTTON, chargée de diverses marchandises pour plusieurs marchands de JERSEY

1693 (21/09)

LA SUBTILE Frégate, capitaine de MOSQUERON

LA BRUNNE, capitaine de BELLEVILLE
 

L’AMITIE Chargée de cordages pour le Prince d’ORANGE

1693 (05/11)

L’HEUREUSE de DIEPPE, capitaine JOACHIM DE LA VALLEE
 

LA RECOUVREE

1693 (01/10)

LA PROSPERITE, capitaine Sieur de MONTAIGU.

LA NACELLE  de Mildbourg (13 à 14 Tonneaux) venant de HOLLANDE.

1694 (04/03)

LA DRAGONNE (18 Tonneaux) de DUNKERQUE Capitaine Joseph MICHAUD de ST MALO
 

LA CHARITE, chargée de charbon de terre.

1694 (11/06)

LA MARIE, Frégate capitaine Yves PORTUAL DE LA TONNANTE, capture à 4 lieues de PORTLAND
 

L’ESPERANCE, chargée de cuivre, peaux de veau, culottes et chemises qui se rendait à GUERNESEY

1694 (14/06)

LA JOYEUSE, Frégate, capitaine Vicomte de CAMILLY
 

LE JEAN, au large de JERSEY, chargé de Bœuf et de suif.

1694 (19/06)

L’INFAILLIBLE, Frégate capitaine HEDOUIN DU BOCAGE, port d’attache CHERBOURG

LE DON propriété d’un marchand de GUERNESEY qui se rendait à SOUTHAMPTON (arraisonnement au large d’AURIGNY.
 

1694 (10/11)

L’INFAILLIBLE, Frégate, capitaine HEDOUIN ou HEDOIS

Bâtiment Anglais chargé d’orge et de charbon après une course poursuite d’OMONVILLE à EQUEURDREVILLE
 

1694 (12/11)

LE TIGRE (Frégate 150 Tonneaux) Capitaine DE PONTHEE de ST MALO.
 

LE SMAQ

1695 (05)

L’INFAILLIBLE, de CHERBOURG

 

LE DANIEL (caïche)

1695 (13/05)

L’INFAILLIBLE, de CHERBOURG, capitaine Julien FOURQUET
 

LA JEANNE Marie à la hauteur de PORTHAM

1695 (16/05)

LA BRAVE, capitaine LOISIEUX

L’UNITE commandée par Georges DROMER  allant de HANSTONNE à BOSSELTON avec un chargement de BRAI et divers.
 

1695 (06)

LA BRAVE, capitaine LOISIEUX
LA GLORIEUSE capitaine Jacques NEVEU
 

Rançonnent 6 Navires

1695 ((06/06)

LA GLORIEUSE, capitaine Jacques NEVEU et
LE SUCCES de ST MALO rançonnent au large de DUBLIN

LA ROSE de DUBLIN

LE PATRICE (de  WICLOW)

1695 (08/06)

LA GLORIEUSE
LE SUCCES
 

LE JEAN de BEEWOGAN

1695 (08/06)

LA GLORIEUSE seule rançonne pour la somme de 140 livres sterling

LE GUILLAUME
 

1695 (09/06)

LA GLORIEUSE toujours seule rançonne

LA MARIE (200 livres sterling)
GUILLEMETTE MARIE (20 livres)
 

1695 (23/06)

LE CONTENANT de ST MALO, capitaine sauveur COUTURE

LE NOTRE DAME au large du château d’OLÉRON
 

1695 (28/06)

LA JOYEUSE  Frégate du ROY,  commandée par le capitaine chevalier CAVGREA capture à la pointe STE HELENE et allant à BILBOA

L’ESPERANCE, navire Hollandais chargée de poudre à tabac, rogue à poisson, fromages et autres.
 

1695 (22/07)

LA FLATTEUSE Frégate, commandée par Jean POITEVIN

LE ST ANTOINE, navire portugais venant de FAYAL aux ACORES et commandé par le Capitaine Jean d’OLIVEIRA.
 

1695 (18/08)

LA BRAVE, capitaine LOISIEUX
LA GLORIEUSE Capitaine Jacques NEVEU
 

Rançonnent un navire

1695 (18/08)

LA GLORIEUSE Amène à CHERBOURG

L’ELISABETH prise par le travers de l’Ile de WIGHT. Elle venait d’OSTENDE pour l’Irlande avec des bœufs pour ROTTERDAM
 

1695 (29/08)

LA BRAVE capitaine LOISIEUX
LA GLORIEUSE  Capitaine Jacques NEVEU

LA BONNE INTENTION sous PORTLAND, .Le navire était déserté par son équipage qui avait réussi à prendre la fuite dans une des chaloupes du bord.
 

1695 (Fin 08)

LA FLATTEUSE, Frégate commandée par Jean POITEVIN

L’AVENTURE, navire Hollandais, de Lime, à la hauteur de GUERNESEY chargé de sel, prunes, bas et divers et allant de GUERNESEY à TAPSON Après un coup de canon et 10 à 12 coups de mousquet. Le propriétaire était Guillaume de SNAILLE.
 

1695 (25/09)

L’INFAILLIBLE, capitaine Julien FOURQUET rançonne au large des Iles Anglo Normandes

LE DANIEL pour la somme de 190 Livres sterling.
 

1697 (15/06)

LA JOYEUSE, Frégate commandée par le capitaine DE CAMILLY

LE JEAN de JERSEY
 

1697 (17/07)

LA MARIE,  au large de  PORTLAND

L’ESPERANCE, chargée de cuivre, veaux, culottes et autres pour GUERNESEY.
 

1702(20/05)

LA PRETIEUSE s’empare le long des côtes d’Angleterre de :

LA BORWICH, allant à LONDRES chargée de sucre, cacao, mélasse, coton, bois de campêche et tabac.
 

1703 (10/12)

LE ST SULPICE, Frégate commandée par DU ROCHER LE DEPENSIER

L’AMOUR, navire chargé de tabac, tuiles et briques  et commandé par François WELLS à 10 lieues NN0 des SORLINGUES.
 

1704 (24/04)

LE CONQUERANT, Commandé par le Sieur de MERVILLE

LE SMACK (navire Hollandais) à la hauteur de SORLINGUES, chargé de tuiles et de briques.
 

1704 (03/06)

L’ANGELIQUE Commandée par le Sieur de NEUVILLE, prend à la pointe de PEILAN

LA VACHE BIGARREE (navire hollandais) chargée de beurre cuirs et autres.
 

1704 (18/07)

L’ANGELIQUE Commandée par le Sieur de NEUVILLE

Brigantin sans nom, chargé de sucre et de gingembre. ; Ce navire venait d’être pris successivement par des corsaires de  FLESSINGUES et de ST MALO.
 

1704 (21/07)

L’ANGELIQUE Commandée par le Sieur de NEUVILLE

LA GRIVOISE de la ROCHELLE qui venait d’être prise par un corsaire de FLESSINGUES.
 

1704 (05/08)

L’ANGELIQUE Commandée par le Sieur de NEUVILLE

LE JACQUES (de Cork) à la hauteur du cap de PERLAN Ce bâtiment n’ayant pas de valeur. DE NEUVILLE le fit couler bas sur l’eau
 

1705 (31/05)

L’ANGELIQUE commandée par Pierre du HAMEL, à la pointe des ESQUILLONS

LE POSTILLON de COPENHAGUE, chargé de vin
 

1705 (10/06)

L’ANGELIQUE

Une chaloupe de GUERNESEY pour 100 Livres Sterling.
 

1706 (15/03)

LA SAINTE TRINITE, de CHERBOURG commandée par MAUGER

Un brick allant  à PORTHMOUTH au cours de l’opération, 7 matelots trouvent la mort et 7 sont blessés.
 

1706 (02/11)

LA SAINTE TRINITE, au cours d’une tempête, MAUGER est poursuivi par un ANGLAIS sous l’Ile de Wight .Il se jette à la côte où il se brise ainsi que son poursuivant faisant plus de 100 morts et entraînant la disparition de MAUGER
 

 

1744 (22/05)

UN CORSAIRE du HAVRE fait entrer à CHERBOURG deux bâtiments anglais de 50 à 60 Tonneaux chargés d’avoine et de quelques barils de fer blanc pour LONDRES, prise faite à quatre lieues de terre dans le S.O de PORTLAND.
 

 

1744 (29/06)

UN CORSAIRE de CHERBOURG amène un navire Anglais chargé de charbon de terre.
 

 

1744(14/07)

DEUX CORSAIRES de JERSEY poursuivent une gabare de CHERBOURG jusque dans la fosse du fort de OMONVILLE. A la suite de cette affaire, deux canons sont installés à OMONVILLE
 

 

1744 (02/08)

UN CORSAIRE de GUERNESEY fait une descente sur PORTBAIL mais il est refoulé par les paysans rassemblés qui obligent les matelots à rembarquer.Pendant cette même période, l’Amirauté est avisée que quelques bateaux de pêche font commerce avec les corsaires des Iles en échange de tabac qu’ils débarquent en fraude.
 

 

1744 (06/08)

LA SUBTILE envoie à CHERBOURG une petite prise qu’elle a faite lors de sa course.

 
 

1747 (15/05)

LA COMTESSE DE BENTHEIN de ST MALO commandée par AVICE

 

LE LONGCHAP chargé d’huile d’olive, de l’huile et de la farine.

1748 (02)

LE FIGOLI de DUNKERQUE (16 canons, 140 Hommes) commandée par Antoine FIGOLY
S’empare du bâtiment et l' amène à CHERBOURG
 

UN NAVIRE HOLLANDAIS de 250 Tonneaux

1748 (20/04)

LE DAUPHIN commandé par DENOUVILLE

LA JOHANNA CATHARINA, navire Hollandais de
130 Tonneaux, chargé de sucre et de café.
 

1748 (22/04)

LE FIGOLI amène à CHERBOURG, un petit bâtiment français de 50 Tonneaux chargé de vin, accompagné de son preneur de GUERNESEY
 

 

1754 (20/09)

LE CONQUERANT de CHERBOURG commandé par REQUIER se rend maître de
 

L’ADRIANO

1755 (10/09)

TROIS FREGATES ANGLAISES croisent au large de CHERBOURG
 

 

1755 (21/09)

DEUX CORSAIRES ANGLAIS chassent  un bâtiment Français dans la Déroute qui est obligé de faire relâche à DIELETTE.
 

 

1755 (26/09)

Des navires marchands signalent avoir été poursuivis par un CORSAIRE ANGLAIS
 

 

1755 (05/10)

CINQ bâtiments de guerre Anglais croisent à la hauteur de la pointe de FERMANVILLE
 

 

1756 (07/11)

L’INFERNAL, du HAVRE  capitaine LEFEVRE, s’empare dans les environs de PORTLAND après 3 coups de fusil.

PIERRE SALEY, monté par 10 Hommes. Il allait à POOLE chargé de morue, maquereaux à l’huile et de bois à brûler.
 

1756 (11/11)

L’INFERNAL du HAVRE, capitaine LOUISE rançonne 90 Livres

LE VIOLON jaugeant 9 Tonneaux et monté par 5 Hommes. Propriété de GREFFIN, il allait à AURIGNY pour Charger
 

1756 (12/11)

LA SENORITA, du HAVRE, capitaine MOUCHEL rançonne pour la somme de 150 livres

LE CRICHBOURG au large des Iles SORLINGUES
Bateau de 60 Tonneaux et dirigé par 6 Hommes, il allait de BRISTOL à ROTTERDAM chargé d’eau minérale.
 

1756 (13/11)

LE DANGER, de BOULOGNE, capitaine Antoine DUPONT, rançonne  pour la somme de 256 Guinées.

LE PRESSON, brigantin monté par 5 Hommes .Pris à la hauteur du Cap LIZARD .Il allait à LONDRES chargé de charbon de terre.
 

1756 (20/11)

LA FAUVETTE DU JOUR, Capitaine Noël MOUCHEL

LA MARIE ANNE
 

1756 (23/12)

LE POSTILLON, de MORLAIX commandé par le capitaine VOISSAR s’empare dans les environs de SORLINGEN
 

LA CONCORDE (11 Hommes -250 Tonneaux) chargée de tabac et divers.

1757 (03/02)

LA GUERNERIE du HAVRE, capitaine LA MOISSE s’empare dans les environs de l’Ile de WIGHT après quelques coups de fusil
 

Un navire  monté de 11 Hommes.

1757 (04/02)

LE TAPAGEUR, capitaine LAMOR, capture à une  lieue de l’Ile de Wight,

 

LE CYGNE, sloop chargé de farine, orge, poivre brai et sel. Il allait de GUERNESEY à BACKELLY GALLAND.

1757 (25/04)

L’HIVER, du HAVRE, commandé par Philippe PAPIN, s’empare à 4  lieues N/S des CASQUETS. S’empare après un coup de canon

L’UNION, (Fenant) (3 Hommes, 6 Femmes et 2 Enfants) chargé de cuir, fromage, charbon, lard, toile, 5858 piastres d’argent, et  93 louis d’Or.
 

1757 (01/05)

L’HIVER du HAVRE, commandé par Philippe PAPIN, s’empare à 9 Lieues de PORTLAND après 3 coups de canon

LA MOLLY

1757 (11/05)

LA FIDELE du HAVRE, capitaine  Jean DESSEAUX, se rend maître entre GUERNESEY et GAUVETEUR
 

Un navire de 12 Tonneaux monté par 11 Hommes

1757 (10/06)

LA MARIANNE (2 pierriers, 12 Hommes), capitaine Pierre Vincent LEFEVRE, s’empare dans l’Anse de VAUVILLE
 

Un bateau de 2 Tonneaux chargé de laine (rançonné)

1757 (04/09)

L’AGATHE, corvette du Roi armée en course, capitaine  CORNIL arraisonne après 5 coups de canon

L’HEUREUX RETOUR (4 Hommes) chargé de  45 barils de brai et 45 douzaines de homards (il allait de GUERNESEY à HAMBLE.
 

1757 (05/09)

LE GROS THOMAS, de ST MALO, capitaine Jean BERNARD arraisonne après quelques coups de fusil,

LE JACQUES ET ANNES (5 hommes) allant de LONDRES à POOLE.
 

1757(01/10)

LE DUC DE PENTHIEVRE (190 Tonneaux) de CHERBOURG, armé par le roi pour 3 mois moyennant une redevance mensuelle de 12000 Livres, propriétaire CHANTEREYNE, contrat 1/3 pour le roi, 1/3 pour CHANTEREYNE, 1/3 pour l’équipage, armé de 16 Canons de 4 livres, 106 Hommes et 9 mousses. Le DUC de PENTHIEVRE se fera prendre en Juillet 1758 par une Frégate Anglaise de 36 canons.
 

LA VOLONTE DES AMIS, sloop (4 Hommes, 50 Tonneaux, chargé de charbon, de terre, beurre, 60 verges de toile et 100 sacs  vides. Il allait de PLIMOUTH à SANDWICH.

1757 (05/10)

LE DUC DE PENTHIEVRE commandé par Joachim CLEMENT arraisonne le bateau Espagnol

REYNE D’Espagne (12 Hommes) se rendant à LONDRES avec un chargement de bœuf, lard et divers.
 

1757 (29/10)

LE CONQUERANT, de CHERBOURG, 2 canons, 30 Hommes) commandé par le Capitaine REQUIER se rends maître par le travers de PORTLAND après 3 tirs de canon et d’artillerie pendant une heure
 

LE FOVE Chargé de tabac.

1757 (10/11)

LE DUC DE PENTHIEVRE parti de la HOUGUE, capitaine CLEMENT prend à 3 lieues du cap Lévi après un tir de coup de pierrier de

LA MARIE (3 Hommes et un mousse) de GUERNESEY et navigant sur lest.
 

1757 (18/11)

LE GROS THOMAS, de ST MALO,  commandé par Jean BERNARD, s’empare le long des côtes de l’Ile de Wight,

L’ELISABETH, (7 Hommes dont 4 parlaient anglais, chargée de vin, vinaigre et eau de vie commandée par  le capitaine KELLY., elle se rendait de ROTTERDAM à DUBLIN arborant un pavillon Hollandais en remplacement du pavillon Anglais qui aurait été déchiré.
 

1758 (00/01)

LA COMTESSE DE  BENTHEIN, de ST MALO, s’empare du
(Elle sera brûlée plus tard par les ANGLAIS).

 

TARTARE, armé à BRISTOL, 24 canons.

 

1758 (04/01)

LE GROGNARD, de ST MALO, capitaine Simon RAVENET, se rend maître après 3 coups de fusil, à 6 lieues de PORTLAND

L’AURORE (Fenant)  150 Tonneaux capitaine Thomas BARKEW)
Chargé de  charbon de terre.
 

1758 (06/01)

LA DUCHESSE DE FITZJAMES, de ST MALO, commandée par le capitaine François BOUILLON, s’empare entre les Roches Douvres et GUERNESEY et après un coup de canon
 

L’AVENTURE, corsaire de GUERNESEY, 34 hommes, 8 canons, 6 Pierriers.

1758 (03/03)

LE BELLONE, de ST MALO, commandant Yves CADORET s’empare à 6 lieues de GANDEHEUR et après avoir tiré 3 coups de canon.
 

PAPILLON, brigantin, 7 hommes, chargé de madère, allant de MADERE à PLIMOUTH.

1758 (06/03)

LE COMTE DE VALENCE, capitaine Jacques CAILLOT, rançonne après quelques coups de fusil au large d PORTLAND

LODLORE, goélette  naviguant sur lest commandée par le capitaine Richard TROODE)
 

1758 (07/03)

LE COMTE DE VALENCE, capitaine Jacques CAILLOT, s’empare dans les environs de PORTLAND après une volée de coups de fusil.

 

L’AMISIE, brigantin (6 Hommes et 1 passager. Il allait de LONDRES à Exeter avec un chargement de fer, laine, beurre, 100 sacs de trémaine, 10 de houblon, 8 de sucre, 52 de raisins et divers.
 

1758 (28/03)

LE COMTE DE VALENCE, se rend maître

ANNE , brigantin déjà arraisonné le 26  par le capitaine ALTAZIN commandant la COMTESSE D’AGEN et repris par une frégate Anglaise de 40 canons.
 

1758 (29/03)

LA COMTESSE D’AGEN, de BOULOGNE, commandée par le Capitaine ALTAZIN

S’empare

AUGUSTE LA PROVIDENCE, sloop naviguant sur lest. Lors de l’accostage seul le capitaine restait  sur le bateau, l’équipage ayant pris la fuite dans la chaloupe du bord.
 

1758 (28/04)

LE CONQUERANT (2 canons de 4 Livres, 6 Pierriers)  arraisonne

L’HEUREUX RETOUR (sloop de 40 Tonneaux) chargé de blé et de farine.
 

1758 (17/05)

LE PRINTEMPS de DUNKERQUE) capitaine DE LATRE DUMONROTY arraisonne entre GANDEHEUR et ST ANDRE

BIEN ESPERE, sloop se dirigeant vers LIVERPOOL chargé de froment, orge et bray. Les 2 hommes composant l’équipage réussirent à prendre la fuite au cours de l’opération.
 

1758 (JUILLET)

LE DUC DE PENTHIEVRE de CHERBOUG  se fait prendre par une  Frégate Anglaise de 36 Canons
 

 

1758 (12/10)

LE CONQUERANT (2 canons, 4 Pierriers, 27 Hommes de CHERBOURG s’empare sous les ordres du capitaine REQUIER

LA JEUNE CORNELIA lougre hollandais (date sous réserve car elle aurait été brûlée par les Anglais lors de leur invasion en Juillet 1758.

1759 (27/02)

 

LA MARQUISE  DE NAZELE, armée à  BOULOGNE, commandée par Louis LE BRY S’empare dans les environs de PORTLAND

Un petit sloop armé de 2 pierriers dont l’équipage avait pris la fuite dans la chaloupe du bord.

1759 (01/03)

 
 

LE COMTE DE VALENCE, armé à BOULOGNE, commandé par CAILLOT s’empare après un coup de pierrier d’un caïche chargé de fer, toile à voile, 600 seaux de cuir, barres de cuivre, ballots de chemises, souliers, chapeaux etc….

LE SUPPLEY, caïche de 130 Tonneaux, 12 Hommes, 4 Femmes et 2 enfants à bord propriété du roi d’Angleterre.

1759 (04/03)

LA DEPESCHE, armée à MORLAIX, commandée par DUFRESNE LEPELLETIER
S’empare  à 3 lieues e la terre de PORTLAND,

ELISABETH et MARIE (sloop (3 hommes et le capitaine Thomas COLE) chargé de cidre.
 

1759 (09/03

LE COMPTE DE VALENCE, armé à BOULOGNE, commandé par Jean CAILLOT
S’empare en baie de PORTLAND après 1  coup de canon

LES DEUX FRERES, Brigantin (6 Hommes, 1 passagerCapitaine GONDRIDY) chargé de planches, grain et brai.
 

1759 (20/03)

LA MARQUISE DE NAZELLE, de BOULOGNE, capitaine Louis LE BRAY s’empare de

L’EFFORT (40 Tonneaux, chargé d’avoine et dont l’équipage se composait de 8 Hommes, 8 Femmes et un petit garçon
 

1759 (22/03)

LE COMTE DE VALENCE, capitaine Jean CAILLOT, se rend maître par le travers de TOMPSTONE

LE DOUE, Sloop° armé par 4 Hommes, capitaine Jean CRIES, chargé de planches de sapin. Le bateau était abandonné par son équipage qui avait pris la fuite dans la chaloupe du bord.
 

1759 (28/03)

LA MARQUISE DE LEYDE, commandée par Jacques CAILLOT (8 canons, 14 Pierriers et
35 Hommes rançonne, compte tenu de peu de valeur du bâtiment et pour 89 Guinées

LA ROSE, sloop chargé d’huîtres
LA SIRENE, navire Espagnol.
 

1759 (07/04)

LA DEPESCHE, armée à MORLAIX, capitaine DUFRESNE LEPELLETIER.

L’INDUSTRIE (Sloop, 2 Hommes, 2 Femmes, capitaine Guillaume LATRE, chargé de cidre et de morue, vide de  ses occupants qui avaient pris la fuite dans la chaloupe.
 

1759 (07/04)

LA DEPESCHE, s’empare après quelques coups de fusil

LA CHARMANTE BETTY, sloop montée par 3 Hommes sous le commandement du capitaine HERCULE SALOMON, transportant du cidre et de la morue.
 

1759 (15/04)

LA MARQUISE DE LEYDE, de BOULOGNE, capitaine Jacques CAILLOT, arraisonne
Par le travers de l’Ile de WIGHT, après un coup de pierrier
 

L’ANGE GARDIEN, monté par 9 Hommes, tous portugais, il était chargé de 17 Balles de drap, de sacs de grain, 4 coffres de glace et 2 porte ancres.
 

1764 (08/06)

Vente du SAN ANTONIO et  du SANTA ANNA, capitaine TEXIARA RODRIGUEZ pris par le corsaire de BOULOGNE, REMPONNEAU commandé par REY.
 

 

1780 (16/02)

Départ de L’UNION, armé par l’Amiral à ST MALO, afin de poursuivre sa course, A une lieue ½ de la terre rencontre un petit sloop et s’en empare.après 3 coups de pierriers.
 

L’AVENTURE, (3 hommes, 30 Tonneaux sur lest).

1780 (20/02)

LA JOSEPHINE, de GRANVILLE

LA POULETTE JEANNE (3 Hommes)
 

1780 (22/02)

LA MARQUISE DE SEIGNELEY, armée au HAVRE, commandée par le capitaine COTTIN

LE JEAN ELISABETH, 8 canons, 16 Hommes) chargé de bœuf, de lard et beurre, commandé par le capitaine Guillaume CADNET qui allait d’OXFORD à YARTMOUTH.
 

1780 (22/02)

LA MARQUISE DE SEIGNELEY après la capture du JEAN ELISABETH, se rendait au HAVRE avec sa capture, rencontre le corsaire ANGLAIS LA SURPRISE et se fait prendre, les vents ayant tourné, le convoi se retrouve sur les côtes de France et, le 22 à 10Heures du matin, les rôles sont inversés, le preneur devient alors le prenant et rançonne l’Anglais de 1000 Livres.
 

LA SURPRISE, corsaire Anglais, rançon 1000 livres.

1780 (04/03)

LE VOLTIGEUR, de DUNKERQUE, mené par MEYMES, s’empare du sloop

LA CHARMANTE MARIE, 3 Hommes, capitaine JeanPIKE, 40 Tonneaux, allant d’EXETER à PORTSMOUTH Chargée de farine et d’avoine.

 

1780 (06/03)

LE BLACK PRINCE, de DUNKERQUE, capitaine Patrice DOWLIE, Américain
 

LA PROVIDENCE, sloop

1780 (25/03)

LE DUC DE COIGNY, de GRANVILLE, commandé par MANGOUET

LE BRICK (9 Hommes) chargé de farine, de bœuf et divers. Pris à l’ouest de PULIQUEN, il allait de POOLE à TERRE NEUVE.
 

1780 (29/04)

LA JOSEPHINE, commandée par le capitaine FAVRE s’empare après une poursuite de l’Ile d’AU RIGNY jusqu’à la rade de CHERBOURG et plusieurs coups de canon

LE HANNEV, dirigé par le capitaine Thomas WATSON. Il allait de NEW YORK à LONDRES, avec un chargement de tabac, indigo, riz et vieux cuivre.
 

1780 (13/06)

LE OUISTITI, commandé par Pierre Achille LEFEVRE, rançonne après un coup de fusil et pour la somme de  450 Livres

LA VIGILANTE, Brigantin, navigant dans le travers de SWAN à un mile de la terre, commandé par William BOUND avec un chargement de charbon.
 

1780 (29/06)

LA SAUTERELLE, capitaine REGNIER, arraisonne à une lieue de PORTLAND

L’ELISABETH ou BETTY, sloop Anglais, de 50 Tonneaux commandé par le capitaine SAMBUCK ? chargé de sable de terre.
 

1780 (02/07)

LE OUISTITI, de CALAIS, capitaine Pierre Achille LEFEVRE, s’empare à 7 heures du matin dans les environs de ‘L’Ile de AURIGNY après quelques coups de canon.

L’ANNE SOPHIE, bateau de construction française venait d’être pris par le corsaire Anglais LE HORET
 

1780 (06/07)

LE OUISTITI, rançonne pour 50 livres

LE DARMOUTH, capitaine Edmond PHILIPS (30 Tonneaux) qui se rendait de SOUTAMPTON à PORTSMOUTH avec un chargement de cercles et de barriques de vin.
 

1780 (12/07)

LE OUISTITI, armé à CALAIS et commandé par LEFEVRE, s’empare à 4, 5 lieues de STE HELENE

LE POLLY, commandé par Robert WASHING, qui se rendait de YARMOUTH à DUBLIN. Le capitaine est dépouillé de ses effets, de sa montre et soulagé de 3 guinées en argent.
 

1780 (21/07)

LE MAUREPAS, capitaine Joseph LECLERC, s’empare par le travers de GODEHEU du

LE BENNET, chargé de farine, de sel, bœuf paré et divers. Le capitaine est dépouillé de ses hardes et de sa montre.
 

1780 (26/07)

LE RENARD, de DUNKERQUE, capitaine Félix HOUSSOIX, et
LE JEUNE LION de DUNKERQUE, capitaine MOREL.
 S’emparent du NANSTER.
Cette prise, fut  faite sans un coup de canon ni fusil. Les marchandises seront vendues sur ordre du Roi  et partagées entre les 2 corsaires
 

LE NANSTER, sloop de GUERNESEY commandé par le capitaine Thomas GRATTIER, 6 Hommes , 2 passagers Chargé de 9 bœufs vivants, 40 oies et 6 Dindes.

1780 (16/08)

LE OUISTITI, capitaine LEFEVRE, armé à CALAIS rançonne pour 50 livres

UN SLOOP de 25Tonneaux, allait à GUERNESEY avec un chargement de Citrons et de passagers.
 

1780 (17/08)

LE OUISTITI rançonne pour 50 livres

UN SLOOP de 40 Tonneaux, allant de POOLE à DOUVRES avec un chargement de pierres à bâtir.
 

1780 (17/08)

LE OUISTITI rançonne pour 81 Livres

LA MARIE, (80 tonneaux) chargé de charbon de terre et d’avoine entre MILLEFORT et LONDRES.
 

1780 (17/08)

LE OUISTITI, rançonne pour 200 Livres

LE LION (Brick de 50 Tonneaux) chargé d’avoine entre MILLEFORT et LONDRES.
 

1780 (18/08)

LE MOUSTIC, dirigé par Philippe MARGOTTE, se rend maître à la pointe de BARFLEUR après 3 Heures de chasse

LE CHASSEUR, corsaire Anglais, armé de 8 Pierriers, monté par 13 Hommes et commandé par le Capitaine DOLBET de JERSEY.
 

1780 (28/10)

LA CIVILITE, capitaine NEGRE, arraisonne à 4 Lieues de PORTLAND

L’UNION, commandée par le capitaine William MORGAN, chargé de Houblon, bière, beurre, fromage et autres marchandises pour le roi d’Angleterre.
 

1780 (29/11)

LA DUCHESSE D’HARCOURT, aux mains de LEVALLOIS s’empare entre OUESTMOUTH et PORTLAND

MARIE ANNE, sloop de 50 Tonneaux, chargé de quincaillerie, sucre, fer, lin et divers, l’équipage s’était enfui dans une chaloupe au moment de l’abordage.
 

1780 (05/12)

L’UNION, de ST MALO, commandée par LE BRETON DE VIEUVILLE, s’empare à 3 lieues de PORTLAND, après combat.

LE DANTON (grand brick) monté de 12 Hommes, armé de canons et autres armes, chargé de charbon de terre.
 

1780 (09/12)

LA JEUNE DUNKERQUOISE, commandée par MEULENARD s’empare à ½ lieur de GODEHEU de :

L’ENTREPRISE, dirigée par Thomas GREGORY allant de POOLE à PLAISANCE avec un chargement  de sel, farine, biscuits, lard, beurre, pois et divers.
 

1780 (17/12)

L’UNION de ST MALO, arraisonne à 1//2 lieues de PORTLAND

L’AVENTURE (sloop de 30 Tonneaux) commandé par Jean LARHEUX navigant sur lest.
 

1780 (30/12)

LE COMPERE MATHIEU, commandé par Hippolyte NOEL, et après plusieurs coups de canon :

L’HYBERNIA (brigantin, 13 Hommes, commandé par le capitaine BECHOT, chargé d’huile et de marée fraîche.
Il naviguait à 17 Lieues OSO de SOLINGUEN.
 

1781 (07/03)

LA VICTOIRE, commandée par Charles François LEVALLOIS, arraisonne entre PORTLAND et LIVERPOOL

LE STARK, capitaine Samuel ALSEY, chargé de 460 sacs vides et une boite de liards de 6 livres.
 

1781 (06/04)

LA JEUNE DUNKERQUOISE, sous les ordres de MOULENAR, s’empare à deux lieues de TORBAYE.

LA GRACE, capitaine  David PHILIPS allant de CARDIGAN à LONDRES avec un chargement de beurre en baril.
 

1781 (09/07)

LE CHARDON, commandé par le capitaine KELLY, s’empare après une chasse de plusieurs heures à la hauteur de PLIMOUTH.

LA LIBERTE, commandé par le capitaine Jacques WARSON, jaugeant 100 Tonneaux qui allait d’Irlande à LONDRES avec un chargement de bœuf et de lard salé.
 

1781 (13/07)

LE CHARDON, commandé par le capitaine KELLY s’empare du NAUTILUS. IL se fera prendre plus tard par un corsaire ANGLAIS.
 

LE NAUTILUS

1781 (18/07)

LA VICTOIRE, de CHERBOURG, commandée par Charles LEVALLOIS s’empare de sa seule prise de carrière de corsaire.
 

L’ALOUETTE.

1781 (05/08)

LA PRINCESSE NOIRE, capitaine MARCATTER d’origine Américaine rançonne

L’HEUREUX RETOUR (sloop) dans le canal de ST GEORGES à la hauteur de CORK : 3 Guinées
L’EXPEDITION, rançon 300 livres
LA FELICITE (non précisé)
 

1781 (07/08)

LA PRINCESSE NOIRE

LA PROVIDENCE (Sloop) 350 Guinées)
 

1781 (08/08)

LA PRINCESSE NOIRE

HOUPCOCQ, de BELLEFORD, rançon 250 Guinées

LE GUILLAUME ET ANNE, rançon 150 Guinées

LE PRINCE DE GALLES, rançon 250 Guinées plus

20 grands fromages et 2 grandes caisses de marchandises

Enlevées par le corsaire.

1781 (08/08)

LA PRINCESSE NOIRE

LA JEANNE (Brick de 30 Tonneaux), capitaine DUNLOPE toujours dans le canal ST GEORGES à la hauteur de DUNGARVEN, chargé de bœuf, farine, toile à voile, cordages.
 

1781 (27/08)

LA PRINCESSE NOIRE, capitaine MARCATTER.

LE BRITANNIA, monté par 13 Hommes.
 

1781 (29/09)

LE PHOENIX, commandé par Georges RAISE, s’empare à la hauteur de Poole

L’ESPERANCE ou HOPE, commandé par le capitaine John WILLES, chargé de sel blanc.
 

1781 (11/09)

LE MOUCHERON, capitaine LE MOYNE, rançonne à la hauteur de PORTLAND. Ayant en vue un vaisseau Anglais de 64 canons, il prit parti de rançonner ses prises plutôt de les amener à la côte.
 

LE FOX, pour 400 Guinées
LA NANCY pour 50 Guinées.

1781 (12/09)

L’EPERVIER, de DUNKERQUE, capitaine Pierre l’EGUILLON, se rend maître

FLEUR DE MAY, sloop, capitaine James TIZARD chargée de genièvre et d’eau de vie.
 

1781 (02/12)

L’ELIPSE, capitaine Nicolas AUTHOU, s’empare à la hauteur de WALMOUTH

L’ISABELLA (sloop de 50 Tonneaux, capitaine HUMPBRIGES, chargé de beurre et de suif.
 

1782 (04/03)

LE FLESSINGOIS, capitaine Nicolas JARY, de Hollande rançonne pour 550 Guinées

LA BONNE INTENTION (brick chargé de brai.
 

1782 (06/03)

LA MANERBE, de GRANVILLE, capitaine PIVET s’empare du sloop du gouverneur de AURIGNY
 

LA SIRENNE, naviguant à vide.

1782 (07/04)

L’AIGLE, capitaine MORAND, rançonne par le travers de SUNDERLAND et pour 150 Guinées
 

L’ANNE appartenant à un marchand de SUNDERLAND.

1782 (09/04)

L’AIGLE, rançonne à la pointe de PORTLAND pour 250 Guinées

LA NANCY, qui allait de POOLE à PLYMOUTH avec un chargement d’orge. Le capitaine de LA NANCY ayant refusé d’être rançonné ce fut le capitaine d’un autre bateau qui fut pris comme otage.
 

1782 (20/04)

L’ANGELIQUE, de ST MALO commandée par LE MERCIER, rançonne  à la hauteur de STARPOINT.

LE VOIYAGEUR, 36 Tonneaux ou TRAV AILLER, 36 Tonneaux, capitaine Thomas GARN, allait de DELMINGTON à DARTHMOUTH chargé de sel.
 

1782 (22/04)

LE COMMANDANT, capitaine RIPOUER de DUNKERQUE arraisonne le Brick :

A 3 Lieues de PORTLAND allant de LEMERICK à CORK.

LE FRANCIS, chargé de salaisons
Ce bateau avait déjà été pris le 16 par le corsaire LA VICTOIRE mais repris le 24 par la Frégate Anglaise LE MONSIEUR.
 

1782 (22/04)

LE COMMANDANT, rançonne à la hauteur de PORTLAND pour la somme de 200 Guinées ; Le capitaine RIPOUER, ayant aperçu plusieurs vaisseaux Anglais jugea plus sur de rançonner le bâtiment que de l’emmener vers les côtes Françaises
 

LA PETITE FORTUNE (sloop)

1782 (16/07)

LE VOLTIGEUR, de DUNKERQUE, mené par le capitaine MEYMES ‘s’empare du sloop

LE CEZAR (sloop de 75 Tonneaux) chargé de vivres, bœuf, porc et farines. Faisant partie d’un convoi de 60 Bateaux naviguant au sud de PORTLAND. Il s’était éloigné du reste du convoi.
 

1782 (29/07)

LE VOLTIGEUR arraisonne à la hauteur de PORTLAND

L’ELISABETH (Sloop de 40 Tonneaux) chargé de charbon qui se rendait de SOUTHAMPTON à JERSEY)
 

1782 (03/08)

LE COMTE DE VALENTINOIS commandé par Jean LEBARS s’empare à 3 Lieues de GODEHEU

LA JEANNE (Sloop de 40 Tonneaux qui allait de MILFORD à DARMOUTH.
 

1782 (04/08)

LE COMTE DE VALENTINOIS se rend maître, après avoir tiré un coup e canon

LE DARMOUTH, (3 Hommes, 4 passagers, une femme et son fils) Mené par le capitaine Jean VEAL il allait à GUERNESEY déposer ses passagers lorsqu’il fut pris à 6 lieues de l’Ile.
 

1782 (10/09)

LE FLESSINGOIS (Hollandais) capture à la hauteur de TORBAY

LA DEPECHE (40 Tonneaux) allant de LONDRES à PLYMOUTH chargé de diverses marchandises. Le bâtiment était vide de tout équipage, celui-ci avait pris la fuite avant l’abordage.
 

1782 (15/11)

L’INSATIABLE, commandé par le capitaine MENASSU s’empare

LA PROVIDENCE (brick de 100 Tonneaux, commandé par le capitaine Joseph MORTIMORE, chargé de sel.
 

1782 (16/11)

LE FLESSINGOIS, capitaine RAFF, de FLESSINGUES s’empare :

LA BETSY POLLY (7 Hommes 100 Tonneaux, allant de GUERNESEY à TINMOUTH. Elle fut vendue  9478 Livres, 4 sols et  6 Deniers.
UN BRICK de 60 Tonneaux chargé de chandelles et savon allant de PLYMOUTH à GUERNESEY avec 4 Hommes et un passager.
 

1782 (05/12)

LA SOPHIE, commandée par le capitaine MOULSON, s’empare après 3 Heures de chasse
Entre STARPOINT et PLYMOUTH

LE VIGILANT (petit sloop) chargé d’orge.

 

1782 (06/12)

ALEXANDRE LE BIENAIME, capitaine FRIGOULT DE LA CROIX, armé à CHERBOURG, prend après quelques coups de canon,

JEAN ET MATHIEU, sloop de 18 Tonneaux chargé de thé, eau de vie et bas
 

1782 (14/12)

 

LA SOPHIE, de DUNKERQUE, capitaine MOULSON, capture à une lieue de STARPOINT

LA JOYE (Brick) 7 Hommes,  parti de DARMOUTH chargé de vivres pour TERRE NEUVE

1783 (21/01)

LE FOX, de DUNKERQUE commandé par le capitaine FARON s’empare près de l’Ile de Wight

LA DEPECHE, sloop, chargé de pierres en bloc.

 

1793 (01/01)

L’AMERIQUE, du HAVRE, capitaine DAVID, se rend maître

LE CONQUEST, chargé de rhum, bière, thé, genièvre, toiles et fer.
 

1793 (04/03)

LE REPUBLICAIN N° 2, de CHERBOURG, s’empare à 7 Lieues de CHERBOURG.

Jaugeant 30 Tonneaux, grée en lougre et armé de 8 canons par LIAIS, commandé par Bon Charles LAULIER, il y eu 13 Hommes et 7 mousses qui  désertèrent sur les 54 hommes d’équipage. Sera désarmé le 27/04)
 

LA DAME ANNE MARGUERITE, galiote hambourgeoise de 33 Tonneaux, chargée de 720 Barils de farine

 

1793 (05/03)

LE REPUBLICAIN N° 1, commandé par le Capitaine ETASSE, lougre armé de 2 canons et 4 pierriers captura devant Portland.

Une galiote Hollandaise d 300 Tonneaux chargée de sel d’oranges et de citrons.
 

1793 (04/03)

LA SORCIERE surnommée LE TARTARE, 36 Tonneaux, armement SOLIGNAC, capitaine LEPESQUEUX est désarmé car il n’a jamais fait de prises.
 

 

1793 (05/03)

LE REPUBLICAIN N° 1, commandé par ETASSE Pierre, dans les mêmes parages, les prises faites par P.ETASSE étaient en route pour la France que ETASSE fut poursuivi par deux cutters anglais, auxquels il n’échappa qu’en courant les plus grands dangers.
 

Un brick, battant pavillon Danois allant à BRIGTON avec Une cargaison de morue.

1793 (05/03)

LE RISQUATOUT (12 Hommes, 12 Tonneaux  s’empare  à 3 Lieues au sud de PORTLAND.

LA DAME MARIE, brick danois chargé de morue
LA VITTESEN, galiote hollandaise, chargée de sel et d’oranges
 

1793 (AVRIL)

LE MALOUIN, de ST MALO, commandé par DURUBLE, s’empare entre PORTLAND  et GUERNESET

DAME ELISABETH, chargée de 160 Tonneaux de vin de BORDEAUX et de café. Cargaison estimée à 3000000 livres
 

1793(MAI)

LE JEAN BART, de DUNKERQUE, mené par BUDDAERT, arraisonne,

LE RENNETHIER, navire Suédois, chargé de blé.
 

1793 (05/07)

LA REUNION (Frégate, commandée par le capitaine de Vaisseau DENIAU, s’empare à 4 lieues de la tour de BARFLEUR et après 2 heures et demie de chasse

LA DUCHESSE D’YORK, 16 Hommes, commandée par le Capitaine Nicolas DUFROCQ.
 

1793 (12/08)

L’AMI DU COMMERCE (Aviso) dirigé par Thomas HENRY, prend à 2 Lieues de la pointe de BARFLEUR, le dogre

CONCORDE, originaire d’un pays neutre, chargé de barriques et de cercles de barriques, .Il allait d’AMSTERDAM à AURIGNY sous le commandement du capitaine SOVENBERG.
 

1793 (SEPTEMBRE)

LA LEGERE, menée par CARPENTIER, s’empare dans les environs de PORTLAND

DEUX FRERES, chargé d’huile.
LA PROVIDENCE, chargée de blé et d’orge
FRAU ELISABETH (allant de PRUSSE  à FIGUERA)
 

1793 (29/09)

LA REUNION, capture à 3 Lieues de ’OMONVILLE
A 5 Lieues du Cap de la HAGUE

 Et début Octobre après 2 coups de canon

SUCELMIA (galiote danoise)
L’ESPERANCE, chargée de blé et d’orge allant de DANTZIG à LISBONNE.
L’ORPHEUS, chargé de fer, planches, madriers, chandelles pour LIVOURNE
LE JUPITER, 350 Tonneaux, 20 Hommes, chargé de goudron, brai, térébenthine et douvelles pour LONDRES
 

1793 (12/10)

L’AMI DU COMMERCE, capitaine HENRY)
LE CLAIRVOYANT (capitaine LAULIER) s’assurent au nord de la pointe du vieux château et après 1H ½ de chasse et de coups de canon à boulets
 

LE LONDON, sloop armé en guerre à JERSEY pour faire la course au compte du Roi d’ANGLETERRE.

1793 (17/10)

LE REPUBLICAIN
LA REUNION
L’EXPERIMENT, s’emparent d’une galiote suédoise chargée de froment, poisson sec et poteries,  cette prise ne sera pas validée.
 

 

1793 (17/10)

UN LOUGRE D’ETAT se rend maître après 9 Heures de poursuite

LE DAUPHIN,  150 Tonneaux chargé de fer et de planches.
 

1793 (FIN NOVEMBRE)

LA LEGERE (Corvette)
LA SERIEUSE (Frégate) capitaine FAVRE s’emparent :

LE HOLMEN, chargé de tuiles et de glaces, allant de HAMBOURG à CADIX.
 

1793 (02/12)

On signala devant CHERBOURG, un convoi anglais d’environ 40 voiles, escorté de plusieurs bâtiments de guerre et cinglant vers l’Ouest.
LE REPUBLICAIN, qui était en partance sur la rade, appareilla dès que la flotte se fut éloignée de la côte, et se trouva en présence d’un brick du convoi resté en arrière. Il avait arboré le pavillon britannique. L’insulaire trompé par ses couleurs lui demanda un pilote pour le conduire à AURIGNY. ETASSE lui répondit en Anglais qu’il allait lui en donner un  dans un instant et, prolongeant le brick et sautant avec ses hommes, il dit au capitaine étonné, qu’il tenait sous son pistolet « voici un pilote et des matelots, mais pour te conduire à CHERBOURG ». Il arriva en effet le lendemain au lever du jour.
 

Un navire de 120 Tonneaux chargé de biscuits, de rhum et de poisson salé.

1794 (FEVRIER)

LE BABET, s’empare

LA PAIX (de HAMBOURG) allant d’AMSTERDAM à BILBAO, chargée de diverses marchandises
 

1794 (MARS)

LE REPUBLICAIN arraisonne

LA PROVIDENCE, de LUBECK) chargée de blé pour LISBONNE.
 

1794 (MAI)

LE REPUBLICAIN capture au mouillage

LE DART (Lougre)
 

1794 (MAI)

LE PELLETIER, cutter, capture le même jour

L’ARTALANTE, allant de NEWHAVEN à AURIGNY sue lest.
LE PAQUEBOT, de ’AURIGNY allant de SOUTHAMPTON à GUERNESEY avec un chargement de sucre
L’ESPERANCE de WEYMOUTH
LE GEORGE, sloop de l’Ile de Wight
LE THOMAS
 

1795 (12/11)

LE MARAUDEUR, de DUNKERQUE, lougre de 12 Tonneaux, et 17 Hommes command par le capitaine WILLAERT de CHERBOURG, amène à CHERBOURG. Repart en courses le 26/11).
 

L’AUTUEN, sloop chargé de farine, froment et fèves.

1796 (MAI)

LE PICHEGRU, du HAVRE, s’empare de

LA FIDELE JEANNE, naviguant sur lest
 

1796 (MAI)

LE SANS CULOTTE, de MORLAIX, capitaine LONG, 6 canons, 36 Tonneaux, 38 Hommes Capture
Et début  JUIN
 


LE COMMODORE HOOD,
chargé de raisins de NAPLES.
L’ENTREPRISE (Sloop) chargé de diverses marchandises

1796 (18 Juin)

LE REQUIN (14 Tonneaux) capitaine ROGNON s’empare à 2 Lieues de PORTLAND

Un BRICK
 

1796 (25 Juin)

LE REQUIN

2 Bateaux dont l’un est le GOOD INTEND, 2 canons avec à bord un passager se disant Suisse et se faisant appeler BARTHEMELY PORTA d’une maison de commerce de SOUTHAMPTON. Il fut considéré comme immigré et détenu au fort national de l’Ile pelée jusqu’en 1798.
 

1796 (Fin JUILLET)

LE REQUIN

LE TARTARE (cutter)
 

1796 (09/08)

LE REQUIN, à 2 lieues de l’Ile de Wight

 
 

LE DORIS, brick de 180 Tonneaux, avec un chargement de thé, bière, huile et céréales. Allait de LONDRES en Irlande avec 11 Hommes d’équipage et 6 personnes dont 2 Femmes et 2 enfants.

1796 (20/08)

LE REQUIN s’empare

 DERNIERE PRISE, LE REQUIN SERA CAPTURE LE (2/08/1796) PAR LE CUTTER ANGLAIS LE TELEMAQUE
 

LE COMMERCANT DE BORDEAUX chargé de diverses marchandises.

  

1796 (23/08)

LE BRAVO capture

LE TOM (Brick qui sera pris plus tard par le SPEEDNICK
 

1796 (07/12)

 

1796 (08/12)

LE COUP D’ESSAI, de ST VAAST LA HOUGUE, capitaine LAMESLE, arraisonne

L’ARK, brick, 120 Tonneaux, chargé de beurre, bœuf salé ballots de toile.
THE BROTHERS, avec 1080 barils de beurre, 600 de lard. Un navire fut conduit à CHERBOURG, l’autre à la HOUGUE.
 

1796 (14/12)

LE LYNX, 53 Tonneaux, 34 Hommes, de ST VALERY en CAUX

L’ANNE, brigantin,  200 Tonneaux, 9 Hommes, armé de
6 Canons de 4 et 4 Pierriers.
 

1797 (04/01)

LE CESAR, du HAVRE, capitaine Richard LEFEUVRE, s’empare à 4 lieues de STARPOINT

LE MARY FLOWER, sloop de JERSEY chargé de 80 Tonneaux de houille et de faïences Anglaises
 

1797(FEVRIER)

L’ETOURDI, de CALAIS s’empare dans les environs de STARPOINT

LE WITTANDANNE naviguant sur Lest.
 

1797 (13/02)

L’ETOURDI, de CALAIS  se rend maître par le travers de l’Ile de Wight

LE PRINCE EDWARD, sloop, de Hastings. L’Equipage avait quitté le navire dans la chaloupe du bord.
 

1797(24/02)

LE VIGILANT, capitaine Emmanuel Tiercé s’empare :

LE RECOVERY, allant de GUERNESEY à PLIMOUTH, chargé de  liqueurs, thé et tabac.
 

1797 (02)

LE PICHEGRU, de BREST, intercepte dans la baie de TORQUAY

LE SARAH, chargé de salaisons qu’il envoie à BARFLEUR.
 

1797 (02)

LE RISQUATOUT N° 2, armé par Guillaume MOSQUERON de Cherbourg et commandé par le capitaine HAMELIN de HERQUEVILLE, capture :

LE DAME MARIE, sloop hollandais allant de ROTTERDAM à LIBOURNE avec un chargement de genièvre.
 

1797 (MAI)

LE COURRIER DE LA MER, de CHERBOURG, armement RICHTER  de TOURLAVILLE, capitaine MOUILLERON, 32 Tonneaux, 51 Hommes, s’empare :
Il fut pris à son tour le 25 par le TRIAL.

L’ELISABETH, brick goélette, armé de 12 petits canons, fusils, pistolets, et armes diverses .Il était chargé de peaux et d’huile.
 

1797 (MAI)

LE BON ORDRE, (100 Tonneaux, 16 Canons, 61 Hommes) armé par Charles BESNARD et compagnie, commandé par Tobie François NOTSEN, capture au sud du Cap LIZARD
 

LE CUPID, brick Anglais chargé de blé et d’orge.

1797 (30/06)

L’ENTREPRENANT, de CHERBOURG, (16 Hommes, 4 Pierriers et 4 Espingoles, commandé par le Capitaine BLACK
 

L’ESPERANCE, chargée de genièvre et eau de vie.

1797 (08/11)

L’HEUREUX SPECULATEUR, sous le commandement du Capitaine BLACK, de CHERBOURG se saisit au large de AURIGNY après 3 coups de canon de :
 

LA MARGUERITE naviguant sur lest.

1797 (22/11)

LE HAZARD

LA NANCY, sloop chargé de briques froment orge et divers.
 

1797 (30/11)

L’HEUREUX SPECULATEUR N° 1, sous les ordres de BLACK, 61 Tonneaux et 37 Hommes. S’empare dans les environs de POOLE
 

TWO BROTHERS, chargé de froment, orge, mercerie et divers, sa cargaison est estimée à 100 000 Livres.

1797 (09/12)

LA ZELIE, de ST MALO, commandée par le capitaine LE GUENIDEC s’empare du :

LOTTA (Brick chargé de  divers.
 

1797 (17/12)

L’ECLAIR, cotre commandé par le Capitaine Jacques Toussaint LETERRIER arraisonne

UN CUTTER de 14 Canons
 

1797 (19/12)

L’EPERVIER, de CHERBOURG, capture au large de AURIGNY

ANNA, brick, chargé de 700 Quintaux de morue, 75 de poisson sec, et 27 Tierçons de saumon
 

1797 (24/12)

L’EPERVIER de CHERBOURG, commandé par le capitaine TIERCE. Capture :
Le même jour il est capturé par 4 smog leurs (navires contrebandiers) de AURIGNY
 

LE TROUBLOW, 3 Hommes chargé de 200 barils de genièvre.

1797 (24/12)

L’HEUREUX SPECULATEUR N° 2 s’empare à 7 Lieues au S.O des CASQUETS de :

PRINCE DE GALLES de Jersey
7 FRERES, de GUERNESEY sur lest.
THOMAS WILLIAM sloop sur lest (pris à l’abordage)
 

1798 (25/01)

LE QUINOLA, sloop de 8 caronades de 12, 44 Hommes d’équipage, commandé par le capitaine PAGEL s’empare du navire contrebandier (smog leur)

L’ENTREPRISE chargé de bois de construction.

 

1798(FEVRIER)

L’HEUREUX SPECULATEUR, armé par MOSQUERON et dirigé par BLACK et conduit à DIELETTE :
 

LE NEPTUNE, sloop, chargé de bois de construction.

1798 (10/05)

LA RANCUNE, de LA HOUGUE,  s’empare dans les environs de PORTLAND de

THE BURTON, brick de 150 Tonneaux chargé de 745 Barils de lard et 155 de beurre salé.
LE BARBARA, sloop sur lest.
CASTEL MAGUINA, brick chargé de farine, d’orge et froment.
 

1798 (SEPTEMBRE)

LE MARSOUIN, 4 pierriers, 23 Hommes, s’empare au large de PORTLAND

LE ROSE, sloop naviguant sur lest. Il était vide de ses occupants, ceux-ci avaient pris la fuite dans la chaloupe du bord.
 

1798 (20/12)

LE GLANEUR, de la HOUGUE, commandé par P.TIERCE et armé par Auguste LIAIS, se rend maître à 8 Lieues de PORTLAND de :

ANNA, brick chargé de tonneaux de vin blanc, pieds de citronniers oranges et balles de coton. Il allait de LISBONNE à HULL. La vente du bateau et de son chargement rapportèrent la somme de 57866 Francs 74 c
 

1798 (21/12)

LA RANCUNE,  de la HOUGUE, sous le commandement de Jacques LETERRIER

LA COLOMBE chargée de 257 Barils de genièvre, 160 d’eau de vie, 11 de rhum et 5 de vin.
 

1799 (JANVIER)

L’HEUREUX SPECULATEUR amène à CHERBOURG

 

 Reprend la mer et s’empare

UN 3 MATS naviguant sur lest sous pavillon Américain , armé de 8 Canons chargé de sucre, café, riz, diverses marchandises. Prise estimée à plus de 1 MILLION.
LE DANIEL, de BRISTOL sortant de LONDRES avec de la quincaillerie et du HAZARD chargé de blé.
 

1799 (16/01)

LE GLANEUR, de la HOUGUE s’empare

LE VIGILANT, navire Français du CROISIC chargé de sel pour BAYONNE venait d’être pris le 12/01 à 12 Lieues de BAYONNE par le corsaire de JERSEY, LE PHOENIX.
 

1799 (03)

LA VENGEANCE, s’empare à 12 Lieues de BEACHY HEAD du

TWO BROTHERS, chargé de genièvre.
 

1799 (30/08)

LE MARSOUIN, sous le commandement de Louis MOSQUERON de CHERBOURG s’empare au large de PORTLAND
 

BETSY, cutter naviguant sur lest.
 

1799 (SEPT)

LE MARSOUIN, à 3 Lieues de l’Ile de WIGHT s’empare début Septembre.

Un bateau de 51 Tonneaux chargé de diverses marchandises allant à LIVERPOOL
 

1799 (SEPT)

LE MARSOUIN se rend maître début Septembre.

L’ALBION (8 hommes se rendant de SUNDERLAND à PLYMOUTH chargé de Houille.
 

1799 (SEPT)

LE MARSOUIN amène à CHERBOURG toujours début Septembre de

Un cutter Anglais armé de 2 canons et 2 Pierriers qu’il avait capturé en baie de WEYMOUTH. L’équipage avait pris la fuite dans une chaloupe du bord.
 

1799 (26/10)

LE MOISSONNEUR, capitaine POUPPEVILLE, arraisonne

LA DIANE, chargée de diverses marchandises, plusieurs femmes se trouvaient à bord.
 

1799 (FIN/10)

L’ESPERANCE, cotre du HAVRE, 11 Tonneaux, capitaine B. LESCALIER, armement
BOULABERT et FILS de CHERBOURG s’empare dans la Baie de TORBAY
 

THE DOVE, sloop chargé de houblon, bière, cuir tanné et divers.

1799 (NOVEMBRE)

LA MOUCHE, de CALAIS, arraisonne à 7 Lieues de PORTLAND

LE LARTH, sloop.
 

1799 (DECEMBRE)

L’EPERVIER (16 Hommes) commandé par Jean Cyriaque GRANGIER s’empare de

L’ORION
 

1799 (DECEMBRE)

L’EGYPTIEN, corsaire s’empara du brigantin et le conduisit à PERROS.

LE DELIGHT, allant de FALMOUTH à DARMOUTH, chargé de sucre et de café.
 

1800 (FEVRIER)

L’EGYPTIEN, corsaire s’empara et emmena à FECAMP
 

LE HOPE

1800 (17/03)

LE VENDANGEUR, bâtiment de 14 Canons et 70 Hommes, commandé par Frédéric QUONIAM, s’empare près de l’Ile de WIGHT

L’ALBION de ROCHESTER, chargé de froment
LE WILLIAM, chargé de maquereaux
LA DILIGENTE brigantine, chargée de fer.
LE FARNE PACKET, sloop anglais de 4 canons allant de SOUTHAMPTON à JERSEY avec du blé, de la farine et diverses marchandises.  Il y avait à bord 14 passagers. Parmi lesquels se trouvait le Chevalier de l’église, immigré Français. Il fit encore deux captures, mai l’une fut reprise le lendemain en vue des côtes Françaises, et l’autre chassée par une frégate allait subir le même sort lorsque l’équipage prit le parti de la saborder et de s’embarquer dans la chaloupe avec laquelle il gagna FECAMP.
 

1800 (18/03)

LE MARSOUIN, 4 Pierriers, 23 Hommes captura dans le NO D’AURIGNY
Au cours du combat, deux grands cutters Anglais se présentèrent et le capitaine MOSQUERON qui commandait LE MARSOUIN, retira ses hommes de la prise et fit route sur CHERBOURG avec 21 prisonniers. Les 2 Cutters poursuivirent MOSQUERON Jusqu'à dans l’Anse de PLAINVY.
 

UN BRICK de 4 canons et 40 Hommes., dont des matelots étrangers qui venaient d’être échangés.

1800 (02/05)

LE BRACONNIER, corsaire, capitaine PINABEL, rentra à CHERBOURG  après l’avoir capturé au large de AURIGNY

L’AMITIE, brick anglais chargé de houille à destination de GUERNESEY.
 

1800 (30/05)

LE VENDANGEUR, capitaine QUONIAM de CHERBOURG, se rend maître de

GEORGES AND MARY OF COWES, avec 10 passagers venant de l’Inde et allant à PORTHMOUTH, et se composant de  3 Femmes veuves de colonels ou de majors au service de la Compagnie  ainsi que de plusieurs Officiers dont quelques uns supérieurs. Une cassette contenant une correspondance officielle de l’INDE ainsi que des papiers de comptabilité et des plans de SERINGAPATAM furent transmis à PARIS. Dans les bagages des passagers, parmi les objets précieux, fut trouvé le sabre que le sultan MYSORE, le TIPOO-SAEB Portait à l’assaut de SUERINGAPATAM. Il fut envoyé à BONAPARTE par le capitaine QUONIAM mais disparu en cours de voyage.

1800 (30/08)

L’IRREPROCHABLE, s’empare devant WEYMOUTH

Un petit sloop Anglais contenant diverses marchandises
 

1801 (MARS)

LA DORADA, corsaire de 14 canons et 53 hommes d’équipage sous le commandement du capitaine LEFEVRE prit et emmena cette voile dans un port de BRETAGNE et continua sa route pour la côte d’Espagne. Il prit quelques jours après le bâtiment anglais

 

LA DEPECHE allant de LONDRES à LIMERICK avec une cargaison de sucre, thé, rhum et fer.

LE JASON

1801(08/04)

LE PREFET DE LA MANCHE, capture à 1 Lieue de JERSEY, il  avait fait une autre capture, mais elle lui fut reprise, a peu de distance de Cherbourg, par les péniches de deux frégates anglaises qui croisaient devant le port.
 

Un sloop chargé de savon et de mélasse. Et de meules

1803 (02/07)

LA CHIFFONNE

LA TERRIBLE  assistées du FORT LIBERTE

LA MINERVE, montée par 230 Hommes et armée de 28 Canons de 18, 20 obusiers ou canons de gaillard, 14 caronades de 32, 6 canons de 9, commandée par le capitaine Jaheel BRENTON. Serrant de plus près la terre, elle s’échoue sur la digue de CHERBOURG, après quantité de coups de canon de 2 Heures à 5H30 du matin. Prise attribuée au gouvernement Français.

1803 (02/08)

LA FRANCOISE, goélette Française  de 45 Tonneaux commandée par le capitaine GARNIER de ST SERVAN , est prise par les ANGLAIS le 25/07 par la SURPRISE de GUERNESEY (10 canons capitaine Thomas WOOD). Partie de TERRE NEUVE le 05/07 chargée de morue verte pour la Rochelle et Bordeaux, elle ignorait le déclaration de guerre lorsqu’elle aperçoit un cutter qui lui donne la chasse et se laisse approcher. Elle est capturée à 9 Heures du soir après 2 coups de canon. Le capitaine et le novice sont laissés à bord tandis que les autres matelots sont transférés sur LA SURPRISE. Le 1er AOUT, le capitaine Français voyant l’inexpérience de l’Anglais lui propose ses services qui sont acceptés. Et LA FRANCOISE se retrouve au milieu d’un convoi de 80 voiles escorté par 4 Frégates.

Le capitaine GARNIER donne alors de fausses indications au conducteur de prises Anglais et lui fait croire qu’il se dirige sur GUERNESEY, il modifie son cap et fait route sue la HAGUE, mais AURIGNY se profilant à l’horizon met un doute dans l’esprit de l’anglais qui  se laisse persuader que c’est GUERNESEY. En vue des côtes de France, GARNIER s’empare alors d’un poignard, le mousse d’un couteau et attaquent l’équipage Anglais. Au cours du combat, le capitaine de prise qui oppose une résistance farouche est tué. Les autres matelots anglais voyant que tout entêtement serait voué à l’Echec se laissent désarmer, rendent leurs armes et sont faits prisonniers. LA FRANCOISE,  retrouve le bassin de CHERBOURG le 02/08. Elle était armée par BOURDAS et NEEL de ST SERVAN.
 

 

1804 (26/05)

Le bateau de pêche N° 35 (5 Tonneaux 58) amené de JERSEY à PORTBAIL par un matelot jersiais nommé Philippe COUTANCES est confisqué au profit de l’Etat.
 

 

1804 (22/11)

LE BONHEUR (brick corsaire) 130 Tonneaux, 14 canons, armé à CALAIS, capitaine Antoine DEVILE, met à terre, 21 prisonniers anglais provenant

L’INDUSTRIE, brick de JERSEY, brûlé  le 17/11/1804.

 

1805 (25/01)

L’ADOLPHE, lougre corsaire, capitaine FOURMENTIN, 46 Tonneaux, 51 Hommes armé à DIEPPE, 14 canons, 2 Caronades, fait relâche à CHERBOURG
 

 

1805 (17/07)

LA FRANCINE, chasse marée (30 Tonneaux, 2 Hommes) chargé d’orge et allant à QUIMPER, est pris par le MERY de GUERNESEY (12 canons de 12, 50 Hommes) sur la route des Iles pendant la tempête. Le capitaine DREAN commandant LA FRANCINE, remarquant qu’un seul novice étant au gouvernail, s’empare de la barre et du sabre du capitaine de prise. Il se rend alors maître du bateau qu’il ramène  à CHERBOURG faisant 2 prisonniers. Au cours de la tempête, un marin anglais était tombé par-dessus bord et n’avait pu être secouru.
 

LE MERY

1805 (13/12)

LES TROIS AMIS, Goélette de commerce, 17 Tonneaux, 12 Hommes, commandée par P.GERMAIN CLEMENT s’empare après une chasse de 2 heures et quelques coups de fusil.

LE TWO BROTHER, sloop, chargé de 120 gommes de goudron, 50 paquets de jonc. Il est abordé au large d’OMONVILLE alors qu’il allait à PLYMOUTH sous le commandement du capitaine Thomas HAYNES. Jeté à terre par un violent coup de vent, il est appréhendé à 2 lieus de la côte  alors que  LES TROIS AMIS s’armait pour la pêche.
 

1806 (26/01)

LA RECIPROCITE, de DIEPPE, armée par QUENOUILLE L’AINE et commandée  par POUCHIN s’empare à 2 lieues de l’Ile de WIGHT du

DIANA, cotre, 47 Tonneaux, 3 Hommes, commandée par James STRIKLAND, chargé de beurre, fromage, blé, toile à voile, bière, pommes de terre, cuirs et graines de chènevis. Le cotre allait de BRIDFORT à PORTHMOUTH.

 

1806 (18/02)

LA RECIPROCITE, de DIEPPE

AMELIA, sloop chargé de tain de glaces et divers
 

1806 (16/03)

LA RECIPROCITE se saisit du

LE LANT (35 Tonneaux, 4 caronades de 4 livres) armé par le gouvernement Anglais et destiné à porter des dépêches sous les ordres de l’Amiral D’AUVERGNE commandant la marine à JERSEY.
 

1806 (17/03)

LE VOLTIGEUR, de CALAIS, commandé par FOURMENTIN,  arraisonne à 5 lieues de OSO de PORTLAND

L’ARION, brick de 147 Tonneaux, monté par 7 Hommes, âgé de 10 ans avec un chargement de bois de construction. Il allait de LONDRES à BRISTOL.
 

1806 (01/05)

LE VOLTIGEUR, de CALAIS

LA RECIPROCITE de DIEPPE s’emparent au large du Cap ST ANDRE.

LA BETSY (sloop de 37 Tonneaux, 4 Hommes, ancienne prise nommée NAVETTE. Chargée de cidre. Elle allait de JERSEY à LONDRES. Au cours de la fusillade, le capitaine Anglais ayant pris une balle dans la tête est jeté par-dessus bord. Prise amenée à BARFLEUR.
 

1806 (15/11)

LA RECIPROCITE, capitaine POUCHIN, s’empare au N ¼ NE du cap de la Hague alors qu’il, se rendait à AURIGNY
 

THE PRIME, sloop de 25 Tonneaux naviguant sur lest.

1806 (10/12)

LE GLANEUR de ST MALO, armé par MANGON DE VIEUVILLE et dirigé par le capitaine QUONIAM, se rend maître par le travers du Cap LIZARD
 

LE MERCURIUS, dogre Suédois de 50 Tonneaux, 7 Hommes chargé de sel.

1807 (01/01)

LA RECIPROCITE, de DIEPPE s’empare dans les environs de l’Ile de WIGHT, après qu’il naviguait sous faux pavillon Français

LE WILLIAM, brick de 130 Tonneaux, âgé de 12 ans, 10 Hommes et 3 passagers dont une femme. Chargé de thé, moutarde, salpêtre, huile, houblon et poudre. il allait de LONDRES à BELFAST. Le capitaine anglais fut tué lors du combat et jeté par-dessus bord.
 

1807 (01/01)

LE VOLTIGEUR, mené par le capitaine FOURMENTIN prend en pleine nuit à 4 lieues de l’Ile de Wight

LE KINGSTONE, brick âgé de 5 ans, 170 Tonneaux, commandé par Michaël LADO de SOLKESTON, chargé de fer, sucre, thé et divers, allant de LONDRES à CORK.
 

1807 (01/01)

LA RECIPROCITE, capitaine POUCHIN, s’assure à 4 Lieues de l’Ile de WIGT et l’amène à la HOUGUE

LE SUZANNA, brick âgé de 10 mois, 196 Tonneaux, construit à YARHMOUTH, capitaine James MEAL, chargé de houblon, thé, voilure, verrerie, fer, linge pour papier, allant de LONDRES à CORK
 

1807 (16/01)

LA MAGICIENNE, de ST MALO, armée par GILBERT Frères et commandée par GAUTHIER s’empare à 8 lieues de PORTLAND après 3 à 4 coups de fusil :

L’OCEAN, sloop, âgé de 20 ans, 30 Tonneaux, propriétaire John SPACK, capitaine John THORN, qui allait de PLYMOUTH à WEYMOUTH avec une cargaison de terre de pipe, barriques, pipes de cidre.
 

1807 (11/02)

LA REVANCHE, de CALAIS, commandée par HUVET LE RAUT,  s’empare aux environs de l’Ile de WIGHT :
La prise fut d’abord conduite à BARFLEUR, puis à CHERBOURG

L’EDGAR, 5 Hommes, 38 tonneaux, construit en 1788) commandé par Thomas GREEN, chargé de 15 sacs de farine et 300 sacs vides. Il allait de FALMOUTH à CHICHESTER
 

1807 (12/02)

LA REVANCHE de CALAIS, armée par MOLEIX CROUY, commandée par HUVET LE RAUT, s’empare aux environs de l’Ile de WIGHT, après 3 coups de fusil :

L’ARNE, sloop, 32 ans, 31 Tonneaux, capitaine William BIDEVELL, allant à LONDRES, chargé de cidre, terre de pipes et barriques.
 

1807 (18/02)

LE VOLTIGEUR, de CALAIS, capitaine FOURMENTIN capture dans le NE de AURIGNY du

NEW PROVIDENCE, chargé d’eau de vie et de genièvre. L’Equipage avait pris la fuite dans leur canot.
 

1807 (22/02)

LA REVANCHE de CALAIS, commandée par HUVET LE RAUT,  s’empare aux environs de l’Ile de WIGHT

LE PTOLEMY, brick, 118 Tonneaux, commandé par David MELDAMM, chargé de salaisons (lard et bœuf) et de sacs de plume. Il allait de IMMEVICK à LONDRES.
 

1807 (01/03)

LA RECIPROCITE, de DIEPE, commandée par Vincent POUCHIN, et armée par QUENOUILLE LAINE, s’empare après 3 Coups de canon dans les environs de PORTLAND

LE BURLINGTON, polacre de 55 Tonneaux naviguant sur lest avec un yacht Anglais sur le pont. Dirigée par William BARKER, et se rendant au Portugal.
 

1807 (09/03)

LE VOLTIGEUR, capitaine FOURMENTIN et
LE RODEUR,
capitaine LEFORT  s’emparent dans le NNE de CHERBOURG

HARIOTT, brick naviguant sur lest .Il allait à PORTSMOUTH commandé par Thomas LOUQ.

 

1807 (19/03)

LE VOLTIGEUR, de BOULOGNE, capitaine Nicolas FOURMENTIN et
LE RODEUR, de DIEPPE, capitaine LEFORT, s’emparent près de l’Ile de WIGHT après plusieurs coups e canon
 

LE RABY, brick de 158 Tonneaux, 15 ans, capitaine John Watson. Il allait de GUERNESEY à SUNDERLAND.

1807 (20/03)

LE VOLTIGEUR, capitaine FOURMENTIN,
LA RECIPROCITE,
capitaine POUCHIN
LE RODEUR, capitaine LE FORT, qui suivait à ½ heure derrière s’emparent après un engagement de mousqueterie entre PORTLAND et l’Ile de WIGHT
 

LE SWAN, cutter, 14 canons, et 23 Hommes. Il était armé par la douane Anglaise pour faire la chasse aux contrebandiers.

1807 (23/03)

LE PERE DE FAMILLE, de FLESSINGUES, armement Damien DUCROCQ, capitaine SAUVAGE, capture dans les environs de l’Ile de WIGHT

JOSEPH et MARY, brick de 110 Tonneaux, 2 ans, 5 Hommes, chargé de planches et de goudron. Il allait de LONDRES à PLYMOUTH sous le commandement de John RIBBON.
 

1807 (30/06)

L’INCOMPARABLE, de ST MALO, commandé par GEFFROY et armé par Marion COSTE s’empare à 7 lieues NNE des CASQUETS après 12 coups de canon et une fusillade qui ne fit pas de blessés :

LA PROVIDENCE, 70 Tonneaux, 2 canons, 5 Hommes, ancienne prise Anglaise appelée DESIREE, chargé de briques, bois de sape pour le roi d’Angleterre. Il allait de LONDRES à GUERNESEY.
 

1807 (15/07)

L’INCOMPARABLE, prend à 7 heures du matin, dans les environs de PORTLAND après 7 coups de canon et de mousqueterie

LE VESTAL, 231 Tonneaux, 12 hommes et un petit mulâtre, armé de 6 canons de 4.Il venait de la JAMAIQUE avec un chargement de sucre, café, rhum, bois de campêche et deux caisses de racines médicinales. Commandé par Thomas EWEN, copropriétaire.
 

1807 (15/09)

L’ESPOIR, de ST VALERY en CAUX, armateur, Maison RIGOULE, capitaine COLLAS
S’empare après7 coups de canon et plusieurs coups de fusil
Prise amenée à la HOUGUE.

LE NORTHUMBERLAND, brick de 127 Tonneaux naviguant sur lest (propriétaire  Corbet VAUX, capitaine Alex SMITH, il allait de SUNDERLAND à WEYMOUTH
 

1807 (16/17/09)

L’ESPOIR, s’empare à 2 lieues de l’Ile de WIGHT après quelques coups de canon
 

LE WILLIAM,  capitaine ATKEN, 171 Tonneaux sur Lest ;

1807 (18/09)

LE RODEUR, capitaine HURET  LE NAUT, s’empare à 2 lieues de l’Ile de WIGHT

L’ORWELL, brick (32 ans, 120 Tonneaux, 5 Hommes, 2 canons de 2, capitaine Thomas RICHER. Il était chargé d’orge pour faire de la bière allant de IPSWITH à LIVERPOOL.
 

1807 (18/09)

LE RODEUR, de CALAIS, armement MOLEUX CROUY, capitaine HURET LE NAUT
S’empare aux environs de l’Ile de WIGHT.

LE TWO BROTHERS, brick, 160 Tonneaux, chargé de charbon de bois, il allait de SUNDERLAND à PLYMOUTH commandé par William TREMAQUE.
 

1807 (18/09)

LE RODEUR, de CALAIS, s’empare à la pointe des Aiguilles après 2 coups de canon et quelques coups de canon

THE POMONA, 128 Tonneaux, chargé de charbon de terre. Il allait de SUNDERLAND à PLYMOUTH
 

1807 (12/11)

L’ADOLPHE N° 2, de CALAIS, capitaine FOURMENTIN, capture à 2 lieues de l’Ile de WIGHT

LE YOUNG RICHARD, brick de 95 Tonneaux, 6 Hommes, chargé de harengs saurs. Il allait de YARTHMOUTH à PORTMOUTH sous le commandement de Samuel JAY.
 

1807 (15/11)

LA RECIPROCITE, commandée par Pierre PROVOST  s’empare dans les environs de L’Ile de WIGHT

L’EXPERIMENT, brick de 174 Tonneaux, chargé de charbon, commandé par Christophe JOHNSON.
Il se rendait de SUNDERLAND à PLYMOUTH.
 

1807 (28/11)

L’ADOLPHE N° 2 s’empare à 4 lieues de l’île  de PORTLAND  (2ème prise)

THE MARTA, sloop de 53 Tonneaux chargé de froment, l’équipage s’est enfui après plusieurs décharges de mousqueterie. 
 

1807 (28/11)

L’ADOLPHE N° 2, s’empare au grappin d’abordage à l’ouest de l’Ile de WIGHT
(3ème prise)

LE SALLY (Brick construit en 1798, 8 Hommes, chargé de charbon de terre, huile et peinture de plomb. Il allait de NEWCASTEL à JERSEY.
 

1807 (30/12)

L’OISEAU, lougre de 16 Canons, capitaine FRESSON, membre de la Légion d’honneur, s’empare au ENE de la HAGUE.

LE VOORSIGLIGKEIT, brick de 127 Tonneaux, 7 Hommes, capitaine DUITRICH, chargé de 66 Tonneaux de vin rouge, 6 de blanc, et orge. Il allait de BORDEAUX à GUERNESEY.
 

1808 (02/08)

L’HIRONDELLE de la Hougue capitaine QUETTIER aidée de LA HENRIETTE de la HOUGUE mais non titulaire de lettres de marques, armée de 5 à 6 canons, et le canot des Iles participent à la chasse., prise faite à une ½ lieue des Iles ST MARCOUF.
 

LE LYMETOWN, galiote, le capitaine se croyait aux environs de AURIGNY. Prise emmenée à la HOUGUE.

1809 (JANVIER)

LE GRAND DUC DE BERRY, de DIEPPE
L’ESPOIR et LA CLARA prennent
 

LA FLORA

1809 (FEVRIER)

LE CLAIRVOYANT

LE DISPATCH
 

1809 (21/05)

L’EMBUSCADE, 80 Hommes s’empare et envoie à la HOUGUE

LA FAVORITE
 

1809 (02/08)

LE PORTEUR DE CONTRAINTE, de Cherbourg, capitaine HAMELIN, armé par BOULANGER, MALLET, maire de HERQUEVILLE s’empare à 1 lieue ½ NN0 de AURIGNY après plusieurs décharges de mousqueterie :
LE PORTEUR DE CONTRAINTE   sombra dans le raz le 15/09/1809.
 

FRANCIS AND MARY (30 Tonneaux) chargé d’orge et de farine en sacs.Venant de WEYMOUTH.

1809 (09/10)

LE MARIE LOUISE (DIEPPE) prend
 

LE JAMES.

1810 (04/01)

LA RECIPROCITE, de DIEPPE, commandée par Vincent POUCHIN, capture à 4 Lieues dans les environs de PORTLAND

L’AMELIA, sloop de PENZANCE, jaugeant 55 Tonneaux chargé de tain de glace .IL avait été déserté de son équipage 20 minutes avant l’assaut.
 

1810 (20/06)

DEUX CORSAIRES FRANÇAIS en relâche, arrêtent et  conduisent à DIELETTE

LE TOI PASTIE, brick norvégien de 120 Tonneaux, mené par 9 Hommes, capitaine John ELLING).
 

1810 (26/08))

L’OBSERVATEUR, détourne

LE WILLIAM, navire Anglais allant à SOUTHAMPTON, avec une cargaison d’huîtres, celles-ci étaient avariées et la cargaison fut jetée à la mer.
 

1801 (22/02)

L’EPERVIER, capitaine GRANCHER et
LE LOUP MARIN  s’emparent 
 

LE TRYAL sloop, de WEYMOUTH.

1811 (30/10)

 

1811 (NOVEMBRE

L’EPERVIER, de DIEPPE s’empare  du paquebot LORD CHESTERFIELD .une lettre datée de ST HELIER, le 7/11/1811, s’exprime sur cette prise : Le paquebot LORD CHESTERFIELD, allant de WEYMOUTH à JERSEY, a été pris par un corsaire français et conduit à Cherbourg. Je suis fâché d’ajouter qu’il y avait à bord plusieurs passagers des Iles. Dès que cette nouvelle fut arrivée à Bagatelle, maison de campagne du digne et actif amiral Prince de Bouillon, il envoya vers les différents ports plusieurs cutters (fins voiliers) pour y porter avis de cet événement, et pour que les bâtiments se tiennent sur leurs gardes .Il ordonna également à la corvette SHARP SCOTTER, qui était depuis quelque temps à l’ancre dans la grande rade de faire immédiatement voile sur Cherbourg et de ne revenir qu’avec le corsaire Français. Nous espérons donc qu’a tout moment, le voir arriver dans un port britannique. Les passagers sont : Mr FREEMAN, M et Me IKMAN et leur enfant, Mr BUTCHER, quartier maître du 6ème régiment, le colonel STRAFFORD, Mr HARGRAVE, quaker, MM COHEN, GLINN, MARY, RANDALL et Elisa ; enfin un pilote

ROYAL. Il y a trente ans qu’on avait vu prendre un paquebot destiné à nos Iles.

LORD CHESTERFIELD, paquebot portant 6 canons, 13 hommes d’équipage et 14 passagers. le produit de la vente rapporte 16 582 livres)

LE CONGRES, navire américain, de 360 Tonneaux chargé de farine, goudron, térébenthine, tabac qui allait de BALTIMORE à LONDRES.

 

 

 

L’EPERVIER et
LE MERCURE (Corsaire  ) s’emparent près des CASQUETS
 

LA CHARLOTTE, brick anglais allant de SMYRE à LONDRES, chargé de drogueries et de tapis de TURQUiE.

 

LE SALLY

L’AMELIE
 

1812 (FEVRIER)

L’AIGLE, commandé par W. BLACKE

LE PIVERT, 130 Tonneaux, 7 Hommes, chargé de peaux de chèvre, veau, cidres et amandes, il allait de MOGADOR à LONDRES.
 

1812 (FEVRIER)

LE COURSIER, de ST MALO prend et dirige sur BARFLEUR

LE DISPATCH
 

1812 (12/02)

LE MERCURE et
L’EPERVIER s’emparent et envoient à la HOUGUE
 

LE SHAKSPEARE, navire Américain de 286 Tonneaux.

1812 (04/03)

LA REVANCHE prend

LE PROSPEROUS, sloop chargé d’eau de vie.
 

1813 (28/02)

L’EMBUSCADE, commandée par François Médard RACINE, armée par COUSIN DESPREAUX, de CHERBOURG (2 Pierriers, 4 Espingoles, 18 Fusils, 12 pistolets, 12 sabres et 6 Haches, s’emparent près du cap de la HAGUE

JOHN ELISABETH de GUERNESEY, 35 Tonneaux, déserté par son équipage qui avait pris la fuite.

 

 

FIN DE LA GUERRE DE COURSES

 

PAR DECRET DE LA CONVENTION DU 23 AVRIL 1814

 

LEXIQUE

CARONADE                         Canon court à tir rapide utilisé dans la marine au 18ème et 19 ème siècle.

 ESPINGOLE                         Gros fusil court à bouche évasée et à portée réduite qu’on utilisait au XVI ème siècle

 PIERRIER                            Machine de guerre qui servait à lancer des boulets.

 AVISO                                   Navire  de guerre léger et maniable.

 BRIGANTIN                         Navire à 2 Mâts portant une voilure carrée comme le brick.

 CAICHE :

 CHASSE MAREE                Petit bâtiment 3 Mâts équipé pour la pêche.

 CORVETTE                          Navire de guerre à voiles équipé de 3 Mâts plus petit que la Frégate

 CUTTER :                             Petit navire fin et rapide

 DOGRE                                 Bateau de pêche

 FREGATE                             Navire de guerre équipé de 3 Mâts à voiles.

 GALIOTE                        Voilier a la proue et la poupe convexe utilisée pour le cabotage et la pêche par les Hollandais

Mise en page et photos, Jocelyne Nicol et Bernard Quillivic 02.2007

 

Haut de page