Accueil     Accueil du Régiment Histoire du Régiment
Annotations complémentaires
Marsal
 
Les Filles du Roy
Filles à Marier Régiment à Fort Barraux Index Soldats du Régiment
 
Les Potins du Régiments
 
Actes Soldats Régiment
 
Louis XIV et
La N. France

Louis XIV La Guerre de 7 ans Le 47ème Régiment d' Infanterie
Ce régiment semble bien être l' héritier du Régiment de Carignan-Salières.
 Régiment de Lorraine Régiment de Monsieur INDEX MARIAGES FILLES DU ROY
Baron de St Castin
Biographie Abbadie/Maslacq
 
Biographie Bertrand II d' Abbadie Biographie Jean-Pierre d' Abbadie Johan von Balthasar de Gachéo  

Navires Départ du Havre
 

Navires de La Rochelle
 

Navires départ de Dieppe
 
     
 


Gérald Ménard

Compagnies et soldats du
Régiment Carignan-Salière

recherches effectuées par
 Bernard Quillivic et annotations de Gérald Ménard
avec la participation de Marguerite Marcil Lafontaine et Jocelyne Nicol Quillivic


Bernard Quillivic

 


  Marguerite Marcil Lafontaine


 


Jocelyne Nicol Quillivic



 
Mise à jour le 14 décembre 2014             
  
 

Navires
du Régiment

 
Etat-major
 
Cie 
Berthier

 
Cie
La Brisardière
Cie
La Colonelle

 
Cie
Contrecœur

 
Cie 
Dugué

 
Cie
La Durantaye

 
Cie
Duprat
/ Desportes

 
Cie
de Chambly

 
Cie
La Fouille
Cie
La Frédière

 
Cie 
Froment

 
Cie
Grandfontaine

 
Cie
Laubias

 
  Cie
Monteil

 
Cie
Maximy

 
Cie
La Motte


 
Cie Naurois
 
Cie
Louis Petit

 
Cie  Rougemont
 
Cie de Saurel
 
Cie
Salières

 
 Cie
St-Ours

 
Cie
La Tour
Cie
de Varenne
s

 

Gardes
de Tracy

 

 

Ce don servira à pourvoir aux frais inhérents au site:
frais d'hébergement, de logistique et de recherches
Même le plus petit don est le bienvenu
Merci à vous.

Convertisseur de devises
http://www.frizou.org/trucs/convertisseur-devises.html
 

 
 

Etat  Major
du Régiment de Carignan- Salières

  Répartition des Compagnies sur les villes

  Répartition des compagnies sur la construction des Forts

 
                                                                                        Etat-Major du Régiment de Carignan- Salières
                                                                                                Vous trouverez les annotations concernant ces Officiers à leurs emplacements situés dans leur compagnies

Noms et Prénoms

Titres de Noblesse

Fonctions ou Régiment
et Compagnie

                Officiers de l' Etat Major
   Monsieur de Tracy          Alexandre de Prouville
            Marquis de Tracy

 Vice Roi et commandant en chef
  des armées de la Nouvelle-France

Il rentrera en France en 1667 sur rappel du Roi et raison de santé.

Henri de Chastellard 
de Salières

Marquis de Salières
 

Voir Arbre Généalogique
Pour Henry de Chastellard de Salière:
http://gw0.geneanet.org/bernjo1_w?lang=fr;pz=marie+gertrude+angeline+jocelyne;nz=nicol;ocz=0;p=henry;n=de+chastellard

Pour Aymard de Chastellard
http://gw0.geneanet.org/bernjo1_w?lang=fr;pz=marie+gertrude+angeline+jocelyne;nz=nicol;ocz=0;p=aymard;n=de+chastellard

Colonel Commandant
compagnie Salières

Sieur du Prat

 

Lieutenant Colonel
compagnie Duprat

Jean-Baptiste Dubois     Sieur de Cocreaumont et de St Maurice         Délégué de l' Intendant
        compagnie La Colonelle
    Alexandre de Chaumont                           Chevalier

Aide de camp et Maréchal decamp
      Capitaine des Gardes

     Balthazar Annibal Alexis
   Flotte de la Frédière


         
                                  Neveu du Colonel de Salières 
 
Voir sa Généalogie

son père:
Balthazar FLOTTE marié à Claudine de Chastellard, sœur de Henry de Salières.

Major du Régiment
Compagnie la Frédière

François Féraud (Voir Actes Soldats Régiment)                             1er Aide de Camp
             Aide- Major du Régiment

                                    Compagnie Salières

Jean  Dugal

                   Sieur  Dufresne          
         Major des Troupes en Canada
 

Tibauld  François

(Voir Actes Soldats Régiment)

Lieutenant  Aide Major

 
                                                                                                                                                                    
                                                                                                                                                  Grade et Fonction Inconnu

                                                                                                                
Laurent  Borry Sieur de Grandmaison    
Flottant Chevalier de Lescure    
Pierre Dupas Sieur du Braché  
Le seigneur Pierre Dupas le 3 novembre 1672 , obtient la concession d'une lieue de terre de profondeur sur une demi lieue de front sur la rivière Chicot.
 le 7 novembre 1677, il épouse à Québec Delle Marguerite Charlotte Denis, fille de Simon Denis de la Trinité et de Dame Françoise Dutartre.
Par cette alliance , il entre dans une des plus importantes familles canadiennes et devient allié des Le Gardeur, de Saint-Ours, Couillard de Lespinay, Le Neuf.
Cette union fut trop tôt brisée. Un mois 13 jours plus tard, M. Dupas meurt emporté par une fièvre violente qui ne lui permet pas de recevoir les derniers sacrements. 
Son inhumation a lieu le 22 décembre 1677, dans le cimetière de Sorel. 
Seule maintenant sur son île déserte, éloignée de toute habitation et dénuée de tout secours, sa veuve n'y pouvant vivre prend le parti de se retirer aux Trois-Rivières chez M. Michel Cressé son beau-frère.
Six ans plus tard, en 1683 Madame Dupas épouse à Québec M. Pierre Boucher, seigneur de Boucherville , fils aîné de M. Pierre Boucher de Grosbois, ancien gouverneur des Trois-Rivières.
Contrat du 06/10/1700 à ST. Jean, Ile d' Orléans?
St Nicolas      
Sauvole      
Pierre  Des Brandes Gentilhomme Volontaire   Mort le 08/02/1666, âgé de 22ans à L' Hôpital de Montréal.
(Voir Actes Soldats Régiment (Décès))
Salampar Gentilhomme Volontaire    
Beaubel Officier Volontaire    
 
                                                                                                                                                                       Aumôniers

Flavien de St Pons

Prêtre séculier appelé
L' Abbé de Carignan

   
Jean-Baptiste Dubois
D' Egriseilles
Abbé  

JEAN-BAPTISTE DUBOIS d'ESGRISEILLES:  Aumônier 

Il était l’aumônier des troupes.  Il débarque à Québec le 19 août 1665 avec M.de Salières sur le navire l’Aigle d’Or. 
Sur ce personnage, on n'a guère de renseignements. On sait qu'il était à Montréal le jour de Noël 1665, puis à Québec le 19 août 1666, alors qu'il commençait les exercices spirituels chez les Jésuites.  À l'automne, il prenait part à l'expédition contre les Agniers.  On ne sait trop ce qu'il devint par la suite. 
En mai 1671, il apparaît à Trois-Rivières.  Il est présent au mariage de Jean Bouvet et de Madeleine Bidequin le 15 octobre 1673. 
Par la suite, on croit qu'il est retourné en France. 
(Voir Actes Soldats Régiment ( Décès ))
(Jetté, p.366;  André Vachon: D.B.C., vol.1, p.294;  Roy et Malchelosse: Le Régiment de Carignant; Allaire: Dictionnaire biographique du clergé canadien français; Sulte: Mélanges historiques, vol.8.;  Langlois, p.304-305)

Thoerry  Beschefer Père Jésuite   Il serait à bord du Vieux Siméon de Dunkerdam
Claude  Bardy Père  Jésuite    
François  Duperron Père  Jésuite    
       
 
                                                                                                                                                                    Commandants  Canadiens
Pierre le Gardeur
de Repentigny
Volontaire du Québec Commandant de compagnie  
René Louis Chartier de Lotbinière   Officier de Milice René Louis Chartier de Lotbinière (1641-1709)
Ecuyer et Seigneur, fut substitut du procureur général, conseiller, lieutenant général au siège de la prévôté et Amirauté de Québec, subdélégué de l' intendant, officier de milice et agent général de la compagnie de la colonie.

Source: Alain  Braillon

Charles  Lemoyne
Père
   Commandant Charles Le Moyne père s'est vu concéder en 1657 une terre de 50 arpents de front sur 100 arpents de profondeur, située sur la rive-sud du fleuve Saint-Laurent, en face de l'île Sainte-Hélène. Il a nommé sa seigneurie Longueuil en souvenir de son village natal, la Normandie, où est née sa mère, Judith Duchesne. Il a bâtit son domaine au centre de la seigneurie : il y a bâti un moulin et un manoir, bien qu'il a gardé sa résidence principale à Montréal (Ville-Marie). Durant cette époque, les agressions iroquoises freinaient non seulement le commerce des fourrures,  mais aussi l'établissement des colons, qui avaient de la difficulté à s'y installer. Charles Le Moyne père se distinguait par ses faits d'armes et il a réussi à repousser les Iroquois. En reconnaissance de ses services, Louis XIV l'anoblit en 1668 et le territoire s'est agrandi à plusieurs reprises au cours des années suivantes. Lorsqu'il meurt en 1685, il est un des hommes les plus éminents et les plus riches de la Nouvelle-France.

Sources:
http://educ.csmv.qc.ca/charles_lemoyne/NotionsHistoriques.htm
Transmis par Monsieur Alain  Braillon.
 
       
Vincent Basset
du Tartre
       Chirurgien Major  du Régiment

VINCENT BASSET DU TARTRE:
Chirurgien Major du régiment
Arrivé le 17 août 1665 à Québec, il a sous ses ordres, les chirurgiens de chacune des compagnies.
Le 9 janvier 1666, semble-t-il qu’il accompagnait M, Rémy de Courcelles dans son expédition contre les Cinq-Nations. 
On entend très peu parler de lui, si ce n’est que sa présence sur différents documents. 
Quand le régiment fut rappelé, il retourna en France à l’automne 1668.

(Jetté, p.54;  DBC, Gabriel Nadeau, vol.1, p.81; BRH, vol. XXXIII (1927), p.542;  RAPQ, 1922-23, p.134; ;  Roy et Malchelosse: Le Régiment de Carignan, p.69;  Sulte, Mélanges Historiques, vol.VIII, p.85, 131;  Langlois, p.218-219)

                                                                                                                                                                 Gradés de L' État Major
                                                                                                                                                                   
non affectés aux compagnies

François Pollet 

Sieur de la Combe Pocatière

Maréchal des Logis

FRANÇOIS POLLET Sieur de la COMBE et de la POCATIÈRE: Maréchal des Logis. 
Originaire du bourg de Chélieu; 38730 Isère; Rhône-Alpes. (Dauphiné).
il était le fils de François Pollet de La Combe, qui se disait sieur de La Pocatière, et de Catherine Rossini de Chélieu, marquisat de Verieu.
La Tour-du-Pin ; 38110; Isère; Rhône-Alpes. (Dauphiné).

Arrivé au Canada dans l'état-major du régiment de Carignan à l'été 1665 en temps que capitaine réformé et Maréchal des Logis des troupes en Canada. 

Le 29 novembre 1669 à Québec, il épousa Marie-Anne Juchereau (contrat de mariage du 28 nov., not. Becquet) née à Québec le 14 août 1653, fille de Nicolas Juchereau de Saint-Denis et de Marie-Thérèse Giffard. 
Malheureusement, François Pollet mourut à Québec ou Beauport le 20 mars 1672, sept jours avant la naissance de sa fille. 

Le 29 octobre suivant, sa veuve recevait de l'intendant Talon le titre de la seigneurie de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, qu'elle mit en valeur selon ses moyens.

En 1672,cette femme vivait à Beauport avec ses deux enfants. 
Elle se remaria, en date du 23 février 1683, avec François-Madeleine-Fortuné Ruette, sieur d'Auteuil, l'un des principaux membres du Conseil Supérieur de Québec
Il fut nommé enseigne et s'en plaint dans un courrier , prétextant qu'on lui avait promis le grade de Lieutenant.

(Tanguay, vol.1, p.494; Jetté, p.935;  Gérard Malchelosse, D.B.C. vol.1, p.563-564; Dictionnaire Le Jeune; Roy et Malchelosse: Le régiment de Carignan; Sulte: Mélanges Historiques, vol.8, p.124-125;  P.G.Roy: Inv. des concessions, vol.2 & 4; Langlois, p.440-41 )

                                            Guillory  Simon
 
                      Armurier Guillory  Simon, Armurier.
Il est le fils de François Guillory et Anne Gaïou.
Il est baptisé le 16 février 1646 à Saint-Sauveur, Blois, Romorantin-Lanthenay, Loir-et-Cher.
Arrivé à Québec, le 25 mai 1664 sur le navire "Le Noir de Hollande"  partit de La Rochelle
. Aurait été engagé sur place.

Simon Guillory et Louise Bouchard  signent un contrat de mariage le 26 octobre 1667 par devant Sieur Bénigne Basset des Lauriers.
Louise est née vers 1647 à Neufchâtel, Boulogne-sur-Mer, Pas-de-Calais . Elle est la fille de Laurent Bouchard et Nicole Bugo
Elle épouse Simon Guillory  le 6 novembre 1667 à Montréal, en présence de Gilles Peror, François Feraud, Guillaume Bouchard, Zacharie Dupuis, Pierre Gadois le jeune, Sieur Charles Lemoyne de Longueuil et de Chateauguay, Jean-Baptiste Gadois, Sieur Gabriel Celle dit Duclos du Sailly et Sieur Charles Dailleboust des Musseaux
 Nicolas Guillory, Marie Guillory, Simon Guillory, François Guillory, Jeanne-Françoise Guillory, Simon Guillory, Louise Bouchard et Simon Guillory résident à Montréal en janvier 1681 .
Simon Guillory donne une procuration pour la conduite de ses affaires à Louise Bouchard le 23 mai 1682 .
Elle décède le 31 août 1703 à l'âge de 56 ans . Elle fut inhumée le premier septembre 1703 dans l'église des Récollets de Montréal .

Couple avec 10 enfants:
1)-Jeanne-Françoise, 1674/1700.
2)-Simon, 1670/....
3)-François, 1676/1727.
4)-Simon, 1678/1698.
5)-Marie, 1673/1673.
6)-Marie, 1680/....
7)-Anne, 1681/1681.
8)-Marie-Madeleine, 1681/1704.
9)-Louise, 1682/....
10)-Marie-Françoise, 1683/1727.

Voir Acte de Mariage
Chamot  René
de la Plurisse
 

Garde-magasinier

CHAMOT RENÉ de La Plurisse: 
 
Garde-magasinier
Arrivé avec le régiment en 1665 et aussitôt rappelé en France dans la même année.  Il revient en juin 1666 et un mois après soit le 19 juillet, il est tué dans une embuscade Iroquoise.
(Langlois, p.260)

Nicolas  Grisard

Sieur des Ormeaux

Magasinier remplaçant

NICOLAS GRISARD Sieur Des Ormeaux : 
Magasinier remplaçant.
Il arrive au pays comme assistant garde-magasin. 
Il remplaça le sieur Chamot comme garde-magasin en juillet 1666 après la mort de ce dernier. 
(Langlois, p.353)

Jean Delguel
dit Labresche
 

Assistant magasinier

JEAN DELGUEL dit Labresche : 
 
Assistant magasinier
Né vers 1641, de Raymond Delguel et de Françoise Marty de Doissac; 24170, Dordogne; Aquitaine. (Guyenne) . 
Il arrive au pays comme adjoint au garde-magasinier. 
À l’automne 1668, il décide de rester au pays et quelques mois plus tard, il prend pour épouse à Québec en date du 28 novembre 1668, (ct. du 7 octobre 1668 Notaire Becquet), Louise Vaucher, fille de Jean Vaucher et Marie Blu, de Charenton-le-Pont, 94220; Val-de-Marne; Ile de France. 
Elle était une fille du roi arrivée dans le groupe de 1668, apportant des biens estimés à 300 livres. 
Jean Delguel décède entre le 18 avril 1693 et le 21 mai 1703 pour Landry,  avant le 21 mai 1703 pour Jetté et nous ignorons la date de son décès, car tous les documents se taisent à son sujet après 1688 pour Langlois. 
Sa femme décède entre le 18 avril 1693 et le 17 juin 1715 pour Landry et entre le 21 mai 1703 et le 17 juin 1715 pour Jetté.  
Son dernier enfant Claude, a été baptisé le 18 avril 1693 à Québec. 
Ménage établi à Charlesbourg.  11 enfants.

(Tanguay, vol.1, p. 527;  Jetté, p.321;  Drouin, vol.1, p.370;  Dumas, p.344;  Landry, p.377;  Sulte, Hist. vol.5, p.54;  Langlois, p.292;  DBAQ, ,vol.2, p.56-57)

 
Haut de page

Répartition des Compagnies sur les villes    

Répartition des Compagnies Compagnies Annotations
Toutes les compagnies ont débarqués à Québec. Les premières arrivées seront dirigées avec une compagnie de volontaires du pays sous le commandement du Sieur de Repentigny et Monsieur de Chambly vers Trois Rivières le 25 Juillet. Elles arriveront à point pour rassurer la population soumise aux attaques Iroquoises régulières. Le 10 août,  ces compagnies repartent vers le Sault du Richelieu. Si certaines compagnies ont hivernées dans les forts,
 les autres ont passées l'hiver dans les villes :  Québec, Trois Rivières, Montréal.
6 à Québec  Brisardière Présente à Québec le 26 août 1665
  Maximy Présente à Québec le 21 août 1665
  La Noraye  
  Duprat/Desportes  
  De Salière De Salière décide de passer l'hiver à Québec seul ou avec sa compagnie ?
  Berthier  
     
 
4 à Montréal  Varenne Serait arrivée à Montréal le17 août 1665
  Dugué La compagnie est en septembre 1665 à Montréal
  Sorel Arrivée à Montréal le 17 août 1665
  Contrecœur Arrivée à Montréal le 17 août 1665
     
 
5 à Trois-Rivières Chambly Départ de Monsieur de Chambly avec les troupes de Trois-Rivières pour le Sault de Richelieu
le 10 août 1665, 4 compagnies plus une compagnie de Volontaires du pays;
 3 compagnies cantonnerons à Trois Rivières
  Laubias Arrivée en septembre elle cantonnera à Trois Rivières; le 8 avril 1668 Laubias est cité comme commandant du poste de trois-Rivières.
  Froment  
  La Fouille cantonnera près de Trois Rivières, à l' embouchure de la Rivière aux loups qui deviendra par la suite Louiseville.
  La Tour  
 
1 à l' Isle d' Orléans   Une compagnie cantonnera au fort
 
Répartition des compagnies sur la construction des Forts  
Forts construits en 1665
4+1 à Fort Richelieu
(appelé aussi Fort Saurel)
2 compagnies cantonneront dans le Fort
   Détruit par les Iroquois en 1646, il fut reconstruit en 1665 par M. de Sorel avec les 5 compagnies: Saurel, Chambly, Froment, La Tour, Laubias et une compagnie des gens du pays. 
Le nom de ce Fort est du au nom de la Rivière des Iroquois rebaptisée Richelieu. 
Deux compagnies cantonneront au fort.
  Sorel Cantonneras dans le fort
  Froment  
  La Tour  
  Laubias Cantonnera à Trois Rivières
  1 Compagnie de Gens du Pays Sous le commandement du sieur de Repentigny
 
 Fort St Louis
(appelé aussi Fort Chambly)
2 compagnies cantonneront dans le Fort
  Le 22 août arrivée des premières troupes  au Sault du Richelieu.
 Le nom de ce fort est du au  fait qu' il a été commencé dans la semaine de la fête de ce saint.
Il a été construit par M. de Chambly avec 5 compagnies en 1665.
Deux compagnies resterons en garnison
  Chambly cette compagnie cantonnera au fort avec la compagnie de Monsieur de St ours
  St ours  
  Frédière  
  Contrecœur  
  Grandfontaine  
 
 Fort Ste Thérèse
3 compagnies cantonneront dans le Fort
 

 Ce fort a été construit sous le commandement de M. De Salière.
Il s' appelle Ste Thérèse car terminée le jour de Ste Thérèse le 15 octobre 1665.
Trois compagnies cantonneront au fort

Des Fouilles importantes sont en cours, concernant ce fort; visité ce site:
http://www.genealogie.org/CLUB/SHHR/Tr%C3%A9sors%20fort%20Sainte-Th%C3%A9r%C3%A8se.pdf

Source: Pierre Labbé de St Jean sur Richelieu; Québec

  De Salière Le Sieur de Salière ne passa pas l 'hiver au fort. Il regagna Québec avec sa compagnie.
  Du Prat/ Des Portes Est notée comme en Garnison à Ste Thérèse
  Rougemont Est notée comme en Garnison à Ste Thérèse
  La Colonelle Est notée comme en Garnison à Ste Thérèse
  Dugué Cette compagnie hivernera à  Montréal
Fort de la Rivière aux loups
  La Fouille Cantonnera près de Trois Rivières, dans un fort construit par et pour la compagnie à l' embouchure de la Rivière aux loups qui deviendra par la suite Louiseville.
     
Fort Construit en 1666
Fort Ste Anne
(Aussi appelé La Mothe)
  Le 20 juin 1666, construction du Fort Ste Anne près du lac Champlain. C'est le poste le plus avancé vers les Iroquois. Pendant la construction, il y eut 3 morts et 4 prisonniers causés par les Anniers dans le Régiment dont M. de Chasy tué et M. De Leroles dans les prisonniers. Ce fort a été établi par le capitaine Pierre La Mothe de Saint Paul)
  La Mothe  
     
     
Fort St Jean    Pas de renseignement sur ce Fort
     
     
 

                  Soldats au Repos

   
                    Maquette de Fort Chambly
                              (Fort St Louis)
 

Détachement des Gardes de Tracy

Selon les décomptes financiers du régiment, Monsieur de Tracy avaient 20 gardes.

Chevalier de Chaumont   Capitaine  Dans sa lettre du 4 octobre1665 au Ministre
"M. le Chevalier de Chaumont Capitaine des Gardes de M. de Tracy a obtenu un brevet d' aide de camp et demande les appointements dû à son grade"
en Janvier1666 il obtient Gain de cause et touche 1200 pistole en prime ( Courrier de Colbert à Jean Talon)
Dans une autre lettre au ministre,  Jean Talon est plein d'éloges pour ce chevalier dans sa tenue aux combats
(Courriers de Jean Talon)
 
Arthur de Melinis   Officier Semblerait être arrivé avec le St Sébastien ou La Justice ? Me semble donc peut probable  
      Il ne faut pas oublier que pour être garde du Marquis de Tracy, il fallait avoir de sérieuses références et être présenté par une famille Noble ou ecclésiastique. L' entrainement était très rude et ils devaient être dévoué corps et âme à Monsieur de Tracy.  
   
Un garde du Marquis de Tracy

Cet homme d'armes est l'un des 24 gardes du corps chargé de la protection du Marquis de Tracy lorsque ce dernier occupe la fonction de gouverneur de Nouvelle-France entre 1665 et 1667. Par décret spécial du Roi, la Garde de Tracy porte des tabards semblables à ceux des Mousquetaires de la Garde du Roy. Ils sont bleus doublés de rouge et décorés de croix et de bordures blanches. C'est le costume qui a été rendu célèbre par les romans d'Alexandre Dumas, notamment les Trois Mousquetaires.
Reconstitution par Michel Pétard



Sources Patrimoine militaire Canadien

   
Sources:
 " Relation de ce qui s'est passé en N-France, des années 1665 et autres années, courrier envoyé par le révérend père François le Mercier au révérend père Jacques Bordier Provincial de la compagnie de Jésus en la province de France" ;
 "Courrier de Jean Talon au ministre et au Roy " Ainsi que les courriers reçu par Jean Talon (Rapport de L'Archiviste de La Province de Québec édition 1931)
 "Registre des pères Jésuites".

 Rôle des navires aux départ de la Rochelle (Viateur Boulet/Bosher)
Archives de la Rochelle
                                                        Annotations  Complémentaires et historiques entrée
© Bernard Quillivic et Gérald Ménard

Haut de page